Les 7 différences entre Intranet, intranet collaboratif (ou 2.0) et réseau social d’entreprise.

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Peut-être que ces concepts sont déjà familiers à de nombreux lecteurs de ce blog… Peut-être que beaucoup d’entre vous les utilisent comme synonymes ou sans vraiment les distinguer. Toutefois, l’article d’aujourd’hui a pour objectif d’établir les principales différences entre les termes et concepts qu’ils représentent.

1- Le nom

A chaque concept, des noms différents. C’est l’idée de base de la langue, bien que dans certains cas, des « experts » (par leurs expériences, leurs vécus et connaissances) sont capables de différencier ces concepts comme dans la langue vietnamienne où un même mot est utilisé pour désigner la couleur verte et la couleur bleu ou la langue esquimau avec 12 mots pour désigner la neige et ses dérivés…

Donc le fait d’utiliser les mots Intranet, Intranet collaboratif ou réseau social d’entreprise signifient que ce sont des concepts différents.
La distinction terminologique n’est pas anodine.
Quelle est la principale différence dans la terminologie ?

  • Intranet : Un terme technique anglo-saxon qui est composé de « intra » qui vient du latin (interne) + « net » (réseau). C’est un réseau informatique à l’intérieur d’un espace.
  • Intranet collaboratif (ou 2.0) : Dans ce cas, nous ajoutons un nom qui ajoute une nuance. Ici le 2.0 = collaboration/social
  • Réseau social d’entreprise : Pour finir, nous parlerons directement de réseau, qui est une structure qui relie tous ces composants

2- La définition

Nous sommes confrontés à des définitions différentes.

  • Intranet : L’intranet est un réseau informatique privé qui utilise la technologie internet afin de partager dans une organisation les systèmes d’informations et systèmes opérationnels. Le terme intranet est utilisé par opposition au terme internet qui est un réseau entre organisations.
  • Intranet collaboratif (2.0) : C’est la même définition que sur le point précédent, à laquelle on ajoute de la collaboration et du social, ce qui signifie que son contenu et sa structure peuvent être enrichies de manière collaborative par les différents membres.
  • Réseau social d’entreprise: Dans ce cas nous parlerons d’un réseau qui se structure et existe de par les membres de la communauté et dont le contenu est fourni par ces mêmes membres. Avec l’opportunité de contribuer à la connaissance collective, toujours à l’intérieur de l’entreprise.

3- L’émetteur

Avec ces trois termes, nous faisons référence à un environnement numérique dans laquelle se passe la transmission interne d’un contenu…
Cependant, qui est l’auteur ou l’émetteur de chacun d’eux ?
Retour à notre « trichotomie » :

  • Intranet : L’émetteur est celui qui est défini comme voix de la société : RH, communications internes et IT. Ce sont ceux qui décident comment vous utilisez l’intranet.
  • Intranet collaboratif (2.0) : Ici, l’émetteur est toujours le même, cependant avec la permission d’ajouter des commentaires, des opinions ou des évaluations par les utilisateurs afin d’apporter cette touche de « collaboration » dans le système interne de l’entreprise.
  • Réseau social d’entreprise : Dans un RSE, tous les membres sont des émetteurs, des auteurs et des voix dans l’entreprise : employés, partenaires, clients, supporteurs, conseillers, critiques, concurrence… Tous apportent des connaissances et aident l’entreprise à se développer. Soit directement (en leur donnant accès au réseau) soit indirectement par la collecte d’informations sur internet (réseau externe), ou en utilisant des systèmes de gestion de contenu (Google Alerts, RSS…)

4- Le récepteur

Dans tout processus de communication qui fonctionne, nous trouvons un récepteur. Qui va diriger les contenus publiés dans chacun de ces espaces numériques d’entreprises ?

  • Intranet : Structure verticale de haut en bas (classique).
  • Intranet collaboratif (2.0) : Les travailleurs et dans certains cas la direction. En donnant le droit de commenter sur ce que « la voix de l’entreprise » transmet, cette voix peut devenir elle même réceptrice et écouter l’apport de chacun.
  • Réseau social d’entreprise : Tout le monde, puisque l’idée est de promouvoir la connaissance de bas en haut, et de ne pas créer des silos d’informations et que les idées des travailleurs (spécialement dans la production) atteignent les postes de direction et vice-versa.

Toute contribution devient plus riche que des réponses individuelles et isolées.

5- L’outil

  • Intranet : Logiciel généralement coûteux à mettre en place, à la fois financièrement et en ressources (humaines et technologiques) et temps. Avec une configuration complexe, très structurée peu modifiable. On peut prendre comme exemple un Sharepoint ou un SAP.
  • Intranet collaboratif (2.0) : Logiciel généralement coûteux à mettre en place, à la fois financièrement et en ressources (humaines et technologiques) et en temps, avec une « couche sociale » qui apporte des fonctionnalités de collaboration qui ne sont pas disponibles nativement. A titre d’exemple, nous pouvons citer aujourd’hui un Sharepoint avec la couche sociale apportée par Zyncro.
  • Réseau social d’entreprise : Logiciel avec une ADN sociale, couramment en SaaS, une interaction qui peut être horizontale, plus facile pour les nouveaux utilisateurs, personnalisation rapide et facile, et incorporant de nouvelles fonctionnalités et intégrations, un accès mobile, avec de nombreuses options de configuration plus intuitifs que les réseaux sociaux dits publics (facebook…). L’exemple donné ici n’est autre que… Zyncro notre réseau social d’entreprise. :)

6- L’objectif

Dans cette section la parole devrait être donnée à Josep Baijet, directeur de ZyncSocial, qui est l’un des professionnels les plus expérimentés dans la mise en place des trois environnements et auteur des 5 SocialMethods, qui sont les objectifs de la mise en oeuvre d’une solution interne de l’entreprise sociale. Je vais donc faire une synthèse de ce qu’il soulève dans notre classement.

  • Intranet : L’intranet cherche à établir une communication de haut en bas qui sert de référentiel de documents d’entreprise et qui est la passerelle vers les applications d’entreprises.
  • Intranet collaboratif (2.0) : Idem avec une porte d’entrée aux contributions des employés de la société.
  • Réseau social d’entreprise : Dans ce cas, nous avons recours aux SocialMethods : la co-création, la collaboration, la résolution de conflits, l’engagement, l’amélioration des processus, la gestion de la connaissance, la communication externe, la gestion de documents, l’innovation, la formation, la relation entre les individus, le mentoring, la gestion du workflow, des projets, la gestion commerciale (gestion des opportunités et des flux de clients interactifs), l’amélioration de la productivité personnelle… Pour en savoir plus… Lire les SocialMethods par Josep Baijet.

7- L’entreprise

Pour finir avec le dernier point, et le plus important, il s’agit de connaître le type d’entreprise qui est prête à intégrer un système ou un autre…

  • Intranet : Les entreprises, généralement de grande taille, dont les membres ne se sentent pas prêts pour le changement, car elles ont déjà un intranet dans lequel, comme mentionné, ont investi beaucoup de ressources, d’argent, de temps et d’efforts.
  • Intranet collaboratif (2.0): Entreprises, normalement très grandes, qui ressentent le besoin de changement mais veulent le faire de façon très contrôlée, progressive et en utilisant ce qu’elles ont déjà.
  • Réseau social d’entreprise : L’entreprise 2.0. Une entreprise de n’importe quelle taille. Et cette fois, je ne m’attarderais pas sur les détails… Pour en savoir plus sur le type de société hyperconnectée, hypermotivée, hypertechnologique, hyperefficace, je vous invite à voir le graphique ci-dessous.

Conclusion :

Nous pourrions continuer à décrire et énumérer les différences pendant plusieurs minutes encore…

  • Les types de contenus
  • Les bénéfices
  • Les temps d’implémentations
  • Les responsables de chaque projet
  • Les erreurs qui peuvent être commises

Mais peut-être que nous évoquerons ces aspects dans une seconde partie de ce poste. Pour l’instant qu’en pensez-vous ? Avez-vous perçu les différences pour chaque environnement ? Ont-elles étés exposées clairement ? Rappellez vous qu’aucune des options citées n’est bonne ou mauvaise, elles sont juste différentes… Hé oui…

Si vous vous sentez prêts à jouir des avantages qu’apporte un réseau social d’entreprise… Cliquez ici ;)