Reconnaître les talents qui nous entourent

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Comme il s’agit là de mon premier billet, le mieux est de vous présenter mon parcours. Cependant, il est probable que plus d’un se demandera ce que je peux bien faire dans Zyncro. Pour autant « deuxpointszéro » que nous croyons être, l’Europe compte encore une très grande majorité d’entreprises qui vivent dans de vieux clichés du type :

  • Un fabricant de meubles a besoin de menuisiers.
  • Il a besoin de designers de meubles.
  • Un maçon ne lui est pas d’une grande utilité.

L’exemple est peut-être un peu terre-à-terre, je l’avoue, mais le but est bien là d’illustrer mes propos. L’entrepreneur traditionnel sera probablement d’accord avec les vérités ci-dessus. Toutefois, un entrepreneur à la fibre véritablement 2.0 se demanderait au moins comment un maçon pourrait apporter de la valeur à une entreprise qui fabrique des meubles. Il se demanderait si l’idée est vraiment si folle que ça, d’autant que, faisant partie d’un écosystème commun (le mobilier s’utilise dans une maison et la maison est construite par le maçon), le maçon pourrait faire profiter de ses points de vue et fournir des solutions quant à la fabrication de meubles, là où le menuisier pourrait avoir plus de difficultés à avoir une opinion plus définie. L’entreprise traditionnelle continuerait sûrement à gérer l’activité normalement, tandis que l’entreprise 2.0 ayant embauché le maçon bénéficierait d’une approche novatrice pour résoudre les problèmes, créant ainsi de nouveaux produits et se démarquant par là même de ses concurrents.

Très bien. Après toute cette diatribe, on pourrait dire que je suis un maçon et qu’en travaillant en étroite collaboration avec l’équipe de Zyncro, nous sommes en mesure de pouvoir nous attaquer à de nouveaux projets avec une base solide qui serait autrement plus difficile à affronter d’une autre manière.

Je ne me présente manifestement pas à Zyncro avec ma spatule et mon fil à plomb, mais j’arrive néanmoins avec une foule de connaissances qui peuvent être exploitées directement et indirectement. Je viens en fait aider le département de marketing en créant des contenus multimédias (essentiellement sous forme de vidéos), en fournissant aussi une assistance aux techniciens chargés de certaines sections des sites Web de Zyncro. Ce mélange est a priori un peu bizarre, non ? Il prend cependant tout son sens dans un réseau social d’entreprise dont les fonctions consistent entre autres à améliorer les flux de communication et, en ce sens, l’image est un outil puissant : ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots ? 25 images par seconde, ça en fait des images… 😉

Le message que nous pourrions en tirer est double.

  • Pour l’entrepreneur 2.0 : apprenez à vous connaître vous-même, à connaître votre entreprise, à connaître vos employés. Il est probable que vous côtoyiez des génies avec de grandes idées mais que vous ne le sachiez même pas. Je connais des entreprises qui, connaissant pourtant l’avenir noir qui se profilait toujours à l’horizon, ont perpétré leur modèle traditionnel sans savoir, ou sans vouloir reconnaître, qu’elles disposaient d’un immense talent pour faire évoluer les mentalités de leurs effectifs. Dans une véritable entreprise 2.0 comme Zyncro, cela est radicalement différent et c’est là l’une des clés du développement qu’elle connaît.
  • Pour l’employé 2.0 : formez-vous. Peu importe si c’est sur des domaines qui ne semblent apparemment pas avoir beaucoup en commun. Croyez-moi quand je vous dis que tout sert au moment d’appréhender de nouveaux projets. Le seul problème que vous pouvez avoir est de trouver quelqu’un qui sache reconnaître cette capacité pluridisciplinaire qui vous fera briller dans l’avenir.

Voilà pour ma présentation. Pour les prochains billets, je vous promets de parler davantage de vidéo et de son importance dans la communication d’entreprise :)