Comment promouvoir l’engagement au sein de l’entreprise

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le thème à la mode en marketing numérique est celui de l’engagement, c’est-à-dire de la fidélisation des clients utilisateurs à travers les réseaux sociaux. Mais je voudrais redonner un autre sens à ce terme utilisé depuis longtemps dans les ressources humaines. Parce que, de même que nous recherchons à établir des liens avec nos clients, il est important, en ces temps de profonds changements et peut-être plus que jamais, d’obtenir l’engagement de la part des employés. Après tout, ces « clients internes » doivent faire l’objet d’une attention égale à celle que l’on porte à ses clients externes… Et lorsque l’environnement socio-économique n’est pas favorable, il est bon de savoir qu’établir des stratégies de motivation au travail peu coûteuses améliorant tant le moral que la productivité des travailleurs est aussi possible. En effet, d’après des données publiées par Gallup, les entreprises dont les employés démontrent un fort engagement envers l’organisation font état de ventes supérieures de 50 % et une rentabilité de plus de 27 %.

Mais, que l’entreprise doit-elle communiquer pour promouvoir l’engagement de ses employés ?

L’infographie suivante, préparée spécialement pour l’article, nous révèle quelques points à prendre en considération dans les stratégies des médias sociaux pour s’orienter à cet égard :

  • la vision et les valeurs organisationnelles ;
  • les objectifs de la compagnie, des employés par poste, équipe, service, etc. ;
  • la gestion économique de l’entreprise ;
  • les produits, les services et les procédés en cours d’élaboration ;
  • l’avancée des projets ;
  • ce qui se passe à l’intérieur de l’entreprise (mises en place des domaines, restructuration des domaines, etc.) et à l’extérieur (incidence du marché du travail et des concurrents, etc.) ;
  • les politiques de responsabilité sociale des entreprises ;
  • les informations sur la santé au travail ;
  • les canaux de communication internes (pour poser des questions, apporter des commentaires, faire part d’incidents, etc.) ;
  • les contributions du personnel et la reconnaissance des aptitudes ;
  • les avantages sociaux et ceux en nature ;
  • les opportunités professionnelles et de formation ;
  • tout autre élément n’étant pas strictement en rapport avec les activités professionnelles (ressentis, activités sociales à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, etc.).

À l’ère du Web 2.0, il est temps de passer des boîtes à suggestions et de la photo de l’« employé du mois » aux nouvelles formes de communication avec le personnel, pour inciter aussi bien à retenir qu’à renforcer le capital humain. Deloitte, entreprise dans laquelle plus de 3 000 travailleurs maintiennent des blogs sur son réseau social D Street, a pu démontrer avec succès cette approche en son sein. Il en va de même pour Evernote, où le téléphone n’est pas installé dans chaque bureau mais où des terminaux de vidéoconférence sont prévus ; de même, un écran géant relaie ce qui se passe au siège pour que les employés qui n’y travaillent pas aient l’impression d’y être quand même. Quelles options 2.0 mettriez-vous en œuvre dans votre entreprise ? Si vous avez besoin d’idées… demandez sur votre Zyncro ! :)

Sara Jurado est psychologue spécialisée dans l’orientation et les médias sociaux appliqués au développement professionnel et, actuellement en parallèle, conseillère d’orientation professionnelle à la pépinière d’entreprises Barcelona Activa (blog en catalan).