Votre Réseau Social comme Support à la Performance

Temps de lecture estimé: 4 minutes

Une des tendances majeures dans les formations d’entreprise et le développement est le support à la performance. Le support à la performance consiste à fournir aux employés l’information dont ils ont besoin lorsqu’ils en ont besoin.

Le support à la performance est efficace pour résoudre deux problèmes. Premièrement, avec tout ce que les gens doivent connaître pour faire leur travail, il y a peu de chance pour qu’une classe de formation soit suffisante. Second point, même si tout pouvait être enseigné, la plus grande quantite d’informations serait très vite oubliée. On me peut tout simplement pas se remémorer de tout.

En conséquence, le support à la performance fournit un moyen de prendre une part de cette information et la placer dans les mains des employés afin qu’ils puissent y accéder lorsqu’ils en ont besoin.

Le problème avec le support à la performance est qu’il est généralement une fonction centralisée requérant une personne pour mettre à jour constamment le contenu existant et créer des contenus nouveaux. C’est toujours une tâche compliquée dans les organisations, et ce qui arrive traditionnellement est que la vitesse d’obsolescence du contenu surpasse les capacité de l’entreprise à le mettre à jour. Il est certain que l’entreprise peut toujours embaucher trois auteurs de contenus en plus, mais cela représente un coût. Ainsi dès que le support à la performance est crée, il est déjà obsolète.

Même s’il est cher, le support à la performance est nécessaire. Les employés ont besoin d’accéder à l’information facilement pour faire leur travail. Existe t-il donc une meilleure façon de traiter le support à la performance qui ne repose pas entièrement sur une fonction de création de contenu centralisé?

Le Social Learning comme support à la performance

Pensez à comment apprennent les individus. Bien qu’il y ait de nombreuses façons d’apprendre, l’une d’elles et de faire interagir les personnes entre elles. Lorsque des personnes participent à des conversations, spécialement lorsque ces conversations concernent des sujets spécifiques sur des thèmes spécifiques, ils apprennent. C’est ce que nous dit la théorie des communautés de pratiques. Les  individus négocient la signification (apprennent quelque-chose) à travers un processus de va-et-vient de participation et réification.

La participation est l’engagement dans des conversations. La réification concerne l’action de prendre le contenu de ces conversations afin de les rendre plus réelles et/ou produire des ressources concrètes qui peuvent être partagées et dans certains cas disponibles en tant qu’objets physiques. Ainsi les personnes apprennent comme un résultat de conversations courantes qui, dans certains cas, produisent des ressources physiques capturant le contenu de ces conversations.

D’un coup cela crée moins de dépendance à la création de ressources en tant que processus centralisé car les conversations, lorsqu’elles ont une raison d’être, résultent naturellement en ressources, et deviennent ainsi un support à la performance.

La conversation devient le contenu.

Le Réseau Social d’Entreprise comme facilitateur de Social Learning

Les réseaux Sociaux d’Entreprise sont conçus spécifiquement afin que les conversations puissent avoir lieu entre des personnes qui partagent un intérêt sur un sujet. Le résultat est « apprendre ».

La qualité du Réseau Social d’Entreprise est que les personnes qui ne participent pas aux conversations peuvent aussi en bénéficier car ses conversations sont recherchables. Un membre de la communauté peut rechercher un sujet, lire à travers les posts, et apprendre quelque-chose qui l’intéresse, et qui peut rendre son travail meilleur. N’est-ce pas le sujet de la discussion ?

Relevez les défis de l’apprentissage pour une entreprise toujours plus performante. Essayez le réseau social d’entreprise Zyncro et pratiquez le Social Learning.