Getting Things Done: la productivité personnelle passe par le contrôle et la perspective

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Note de l’éditeur : nous aimons particulièrement chez Zyncro aborder le thème de la productivité et notre but est d’aider les personnes et organisations à améliorer leur productivité personnelle. Nous aimerions aujourd’hui partager avec vous un article que José Miguel Bolívar a publié sur son blog (en espagnol). Son approche sur la question nous a parue des plus intéressantes. Merci à José Miguel de nous autoriser à diffuser son point de vue.

Vous connaissez probablement des gens qui vivent dans un stress permanent. Des personnes pour lesquelles des expressions telles que « je n’y arrive pas » ou « je n’ai jamais le temps de tout faire » font partie d’un répertoire habituel. Peut-être connaissez-vous aussi de rares individus qui affichent habituellement une tranquillité presque insultante, comme si les problèmes quotidiens leur « glissaient sur la peau ». Il est possible que vous vous sentiez ainsi parfois, par exemple, le jour où vous prenez des vacances bien méritées…

Que marque donc la différence entre ces deux types de personnes ? N’est-ce pas là le fruit de la destinée ou de la chance ne touchant que quelques privilégiés, vous demanderez-vous probablement ? Cela n’est en fait le cas que très rarement. Ce qui distingue une vie dictée par le stress  d’être aux commandes de ses actions et une vie « normale » découle en fait d’un processus, c’est-à-dire d’un ensemble d’actions – sommaires et faciles à identifier – qui changent la façon dont on fixe son attention sur certains aspects du monde qui nous entoure.

En d’autres termes, les niveaux de contrôle et de perspective nécessaires pour récupérer sa propre vie n’est pas le simple fait d’une poignée d’élus mais peuvent être atteints par toutes celles et tous ceux qui s’engagent à y parvenir : comprendre ces principes et suivre ce processus est accessible à quiconque le veut bien.

Certains des symptômes qui témoignent que vous avez besoin de plus de contrôle et de perspective sont les suivants :

  • Vous aimeriez réduire votre niveau de stress.
  • Vous souffrez de procrastination plus que de raison.
  • Les différents aspects de votre vie vous paraissent déséquilibrés.
  • Vous manquez d’énergie, de vitalité et de motivation.
  • Vous sentez que vous ne tirez pas profit de votre plein potentiel.
  • Vous cherchez à obtenir une plus grande clarté.
  • Vous désirez mieux gérer vos projets, tirer meilleur parti de votre temps et prendre plus soin de votre relation avec autrui.
  • Vous voulez plus de liberté.

Les exigences préalables à satisfaire pour arriver aux résultats précédents sont simples : vous avez besoin d’organisation et de concentration. Et ce, quel qu’en soit l’ordre.

Vous pouvez vous organiser d’abord puis ordonner les choses à accomplir selon un ordre approprié, ou établir avant tout vos priorités pour ensuite vous organiser. Dans tous les cas, il convient d’opérer de façon organisée et concentrée, et cela s’applique à n’importe quel aspect de la vie.

Parvenir à un équilibre entre l’organisation et la clarté des priorités est relativement facile. La difficulté est en fait de ne pas perdre ces bonnes habitudes une fois acquises.

La complexité que revêt chacun des différents aspects de notre vie et de notre travail, aggravée par la vitesse à laquelle les changements se produisent et par le nombre croissant d’options qui nous sont possibles à chaque fois, fait que les choses se « désorganisent » presque instantanément après leur organisation et que les priorités changent constamment. Pour cette raison, dans la nouvelle réalité dans laquelle nous vivons, s’organiser et hiérarchiser a cessé d’être une opération simple et efficace pour devenir quelque chose de simpliste et dysfonctionnel.

Lorsque l’environnement n’est plus stable et prévisible, « s’organiser » doit céder la place à « garder le contrôle », et « établir les priorités » doit devenir « préciser les objectifs en plusieurs domaines vitaux ». Cela pose un défi majeur : nous devons réfléchir, et pas qu’un peu, pour y parvenir.

La solution ne réside donc pas dans un outil miraculeux (comme le montre le chapitre 4 de l’ouvrage de David Allen, père de la philosophie GDT, Getting Things Done) ou dans des méthodes simplificatrices pour améliorer notre gestion du temps. En fait, le principal problème avec la plupart des solutions existantes est qu’elles prétendent aider à « mieux s’organiser » plutôt que « de reprendre et conserver le contrôle ». Le même phénomène se produit avec d’autres approches plus globales, qui abordent très bien l’aspect des objectifs, mais qui oublient que lorsqu’un navire coule, avant d’examiner la pertinence de la trajectoire, il est surtout impératif de se sauver du naufrage.

Car en vérité, le contrôle sans perspective se réduit à une microgestion absurde, tout comme la perspective sans contrôle n’est synonyme que de vœu pieux.

Contrôle et perspective sont les deux faces d’une même médaille. Ils sont tous deux indispensables ; la productivité personnelle se définit par l’aspect qui est géré le moins bien.

Le principal avantage offert par la philosophie GTD face à toute autre méthode est qu’elle explique les étapes requises pour obtenir et garder le contrôle et la perspective nécessaires.En convertissant ces étapes en habitudes, non seulement il devient possible de les intégrer à son quotidien de façon naturelle et fluide, mais surtout de récupérer sa vie personnelle et de pouvoir en profiter pleinement.

Jose Miguel Bolivar (@jmbolivar) est « Consultant Artisan », coach de l’ICF, professeur, chercheur, conférencier et auteur du blog Optima Infinito dans lequel il écrit depuis 2008 sur l’innovation en productivité et méthodologie GTD. Diplômé en psychologie sociale et en analyse politique auprès de l’UCM, et d’un master en Ressources Humaines à travers le Centre d’Études Garrigues, José Miguel affiche une expérience étendue de directeur dans des environnements hautement concurrentiels d’organisations telles que HP ou Life Technologies. En tant que « Consultant Artisan » et coach, ses travaux se concentrent à l’heure actuelle sur l’amélioration de la compétitivité des organisations par le biais de la productivité individuelle et collective.