La plénitude au travail en 8 points 

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Nous passons un tiers de notre vie à travailler : bien se sentir sur le lieu de travail s’avère dès lors indispensable pour assurer une vie épanouissante. Voici quelques conseils pour y arriver.

1. Liste d’objectifs. Tout le monde sait que travail vain mène à la mélancolie : il est donc essentiel que nous établissions clairement des objectifs concis à atteindre à court et à moyen terme. Ces objectifs doivent être mesurables et réalisables, et les atteindre doit supposer un effort certain. En fait, le plus judicieux consiste à dresser la liste d’objectifs liés au travail hebdomadaire, mensuel et annuel : réaliser un chiffre d’affaires, apprendre quelque chose, obtenir une promotion, accomplir une tâche fastidieuse…

2. Contrôler ce qui se passe. Tout ce qui se passe doit dépendre de vous : il est dès lors improductif de jeter le blâme sur votre patron, vos collègues ou vos collaborateurs. Vous devez avoir le contrôle des événements, connaître toutes les variables ayant une incidence sur votre travail, planifier les tâches, avoir les principaux documents à portée de main et savoir avant tout le monde ce qui doit se passer le lendemain. Préparez les réunions et évitez les surprises : ne vous excusez pas et assurez-vous de ne pas être pris au dépourvu sans une bonne préparation. L’un des facteurs qui produisent le plus d’insatisfaction au travail est sans doute le sentiment de manque de contrôle lorsque l’on vous assigne de nombreuses tâches et responsabilités.

3. Monter une équipe et partager les bons moments. Entourez-vous d’une bonne équipe, d’un bon manager, de bons collègues, soyez loyal, aidez-vous mutuellement, soyez généreux : vous verrez que tout cela a une incidence sur votre travail. Laissez-vous habiter par ce sentiment d’appartenance à un projet commun, à un groupe qui offre toutes ses forces comme une seule personne pour atteindre un objectif. Communiquez ouvertement, ne cachez pas d’information, soyez transparent, partagez les pauses café et les repas. Tout ce que vous donnerez vous sera donné en retour.

4. Apprendre tous les jours. Forcez-vous à apprendre tous les jours, assimilez toutes les expériences de la journée, observez les clients, lisez le journal, analysez les raisons des décisions de votre chef (et des politiques dans le journal). Si vous n’évoluez pas et si vous continuez à faire le même travail toute votre vie, vous ne connaîtrez probablement jamais de hausse de salaire. Le jour où vous arrêtez d’apprendre, quittez l’entreprise. Faites-le sans drame, en paix avec vous-même et les autres.

5. Prendre des décisions, agir. Ne pensez ou ne cogitez pas les choses plus que nécessaire. Oubliez les grandes enquêtes d’opinions et passez à l’acte : osez prendre des décisions et avoir tort au besoin. Dans les situations compliquées, ne vous arrêtez pas. Décidez et agissez rapidement, même si la meilleure solution ne semble pas aussi évidente : il vaut mieux parfois faire quelque chose que de ne rien faire du tout. Que peut-il arriver si vous faites une erreur ? Les conséquences seraient-elles si mauvaises que cela ?

6. Ne pas se plaindre. Arrêtez de vous plaindre. Si vous n’aimez pas votre supérieur, laissez tomber le job. Si vous pensez que votre salaire n’est pas à la hauteur de vos espérances, efforcez-vous pour vous améliorer et apprendre. Si la corvée vous tombe dessus, ne bronchez pas pour autant. Ne survalorisez pas vos efforts, même si vous devez travailler la nuit ou le week-end. Souffrez simplement en silence ou tirez-en parti dans la solitude. N’envoyez pas d’e-mail la nuit ou durant le week-end pour démontrer que vous travaillez à n’importe quelle heure. Se plaindre de ce qui vous arrive est une faiblesse de l’esprit. Si vous n’acceptez pas votre salaire, si vous avez tenté d’améliorer vos compétences et d’apprendre mais que vous n’obtenez aucune récompense, quittez votre travail et, surtout, ne perdez pas votre temps à pleurer à la pause-café que vous êtes un incompris.

7. Faire du sport. Si votre rendement au travail doit être élevé, vous devez aussi faire du sport pour résister à la pression et vous changer les idées. Vous pouvez le faire à la pause de midi ou le soir, mais n’oubliez pas que vous devez suer et fatiguer votre corps. Si vous pratiquez un sport d’endurance (la course, la natation ou le vélo), cela développera en vous un grand nombre de capacités exploitables au quotidien dans votre travail : résistance, persévérance, humeur face aux situations extrêmes…

8. Gagner de l’argent. Si vous avez plus de 28 ans, il est fort probable que pour vous, le romantisme, c’est fini 😉 Il est temps de vous concentrer à gagner de l’argent. Si vous ne gagnez pas d’argent, vous ne serez pas heureux. Si vos efforts ne sont pas récompensés, vous ne serez pas heureux. Si vous ne pouvez pas sortir au restaurant ou partir en escapade le week-end, vous ne serez pas heureux. Si vous suivez scrupuleusement les points ci-dessus, vous serez probablement beaucoup plus efficace au travail et vous serez plus valorisé (avec le salaire qui va avec).

Voilà, vous connaissez à présent les 8 incontournables pour une approche professionnelle heureuse. Mais comment les mettre en application ? Zyncro doit pouvoir aider à planifier les objectifs, trier les informations et permettre un meilleur contrôle de vos activités et de vos décisions. Vous verrez également que votre équipe sera plus unie et travaillera harmonieusement, partageant des expériences, des décisions et des opinions qui pourront être réutilisées maintes et maintes fois tout en créant une base de connaissances unique et réutilisable que vous pourrez exploiter pour prendre des décisions judicieuses à chaque instant.

 Zyncro a pris en compte ces 8 clés depuis sa création. La plénitude au travail, c’est dans l’intérêt de chacun, mais surtout dans l’intérêt de l’entreprise… et les résultats sont là: Créée en 2008,  Zyncro est leader en Espagne et présent sur 11 pays.
Le produit a acquis une excellente réputation. Faites-vous une idée vous-mêmes en l’essayant: C’est gratuit en cliquant sur ce lien