L’importance des réseaux sociaux d’entreprise dans la gestion des connaissances 

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Réseaux sociaux d’entrepriseSi, après deux mois de réunions avec les sous-traitants, vous vous rendez compte que le gars du département marketing, celui que vous retrouvez parfois à la machine à café, sait développer l’outil logiciel dont vous avez tant besoin, il est fort probable que vous commenciez à vous demander si les connaissances au sein de votre organisation ne sont pas exploitées ou distribuées comme elles le devraient.

Il est clair que dans le monde que nous connaissons, compétitif et en mutation constante, il est impossible de survivre sans savoir bien gérer les connaissances de notre organisation. Une partie de cet effort consiste à s’assurer que tous aient un accès rapide à ces connaissances, et c’est là où les réseaux sociaux d’entreprise peuvent vous aider.

Compte tenu de l’exemple donné dans le premier paragraphe, la bonne gestion des connaissances d’entreprise a considérablement raccourci les temps jusqu’à la phase de « time-to-market » du projet en question, et a certainement amélioré aussi la qualité du résultat final.

Un aspect de la définition que nous donne Wikipédia sur le « Knowledge Management » (Gestion des connaissances) est celui de la nécessité de diffuser le savoir à travers des points de vue ou des expériences au sein de notre organisation :

La gestion des connaissances comprend une série de stratégies et de pratiques utilisées dans une organisation pour identifier, créer, représenter, diffuser et permettre l’adoption de points de vue et d’expériences. Ces points de vue et expériences représentent un savoir, qu’il soit exprimé ou conservé par des individus, ou encore intégré au sein de l’organisation à travers des procédés ou des pratiques.

L’accélération de la découverte et du partage des connaissances dans l’organisation peut se faire par l’inclusion de profils d’utilisateurs « riches ».

Si tous les utilisateurs de notre réseau social d’entreprise consacrent 10 minutes à remplir des informations de profil comme Me demander au sujet de…, projets antérieurs…, compétences…, la découverte des individus à même de conduire ou d’accélérer l’achèvement d’un projet se simplifierait et s’améliorerait substantiellement.

Cela s’approche à son tour de la base de toute gestion des connaissances : assurer que les personnes convertissent le savoir implicite ou tacite en connaissances explicites.

Cet exercice peut être appliqué par la suite à différents cercles d’action des individus. Nous pouvons, par exemple, fournir des informations détaillées sur les projets et des informations générées au niveau du département, ce qui nous permettrait de ne plus voir les départements comme des centres de coûts dès le départ mais de les regarder sous l’angle de centres de résultats.

Là encore, il convient de noter que les réseaux sociaux d’entreprise, tout comme l’ensemble des outils informatiques, ne sont que des mécanismes ou des moyens qui permettent aux entreprises d’atteindre leurs objectifs. J’entends par là que, avant la mise en œuvre d’un outil de type réseau social d’entreprise pour le partage et la diffusion du savoir, les entreprises doivent tenir compte de la stratégie de gestion des connaissances sur laquelle s’appuiera un tel outil, mais c’est là une toute autre histoire.

Vous ne connaissez toujours pas tous les avantages qu’offre Zyncro à votre réseau social d’entreprise ? Vous pouvez l’essayer gratuitement et gérer de façon plus productive les connaissances de votre entreprise.

Doroteo Quiroz est mexicain expatrié à Barcelone depuis près de sept ans. Il est convaincu qu’une mise en œuvre adéquate de la technologie peut aider à changer la façon dont les gens collaborent et travaillent au sein des entreprises. Actuellement, il collabore directement dans la conception et la définition des solutions informatiques chez MRW. Ma philosophie : Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre éternellement. (M. Gandhi).