Actualisations de Jose Luis del Campo Villares Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Jose Luis del Campo Villares le 09/10/2013 à 12:39 Permalien | Répondre  

    Les Réseaux Sociaux d’Entreprise pour découvrir le talent caché 

    Temps de lecture estimé: 7 minutes

    La croissance de la connaissance individuelle et du groupe  est vitale pour l’avenir des organisations. Dans ce scénario, l’un des grands avantages que possèdent certainement les organisations travaillant avec les réseaux sociaux d’entreprise est l’opportunité de partager du contenu à différents niveaux, dans différents espaces et entre différents départements. Ils permettent la collaboration à la fois verticale et horizontale au sein de l’organisation, s’enrichissant comme un tout et enrichissant chaque membre prenant part.

    Aujourd’hui, les réseaux sociaux doivent être conçus pour faciliter cette règle au lieu d’être utilisé comme un simple moyen de communication sociale entre les utilisateurs, car en plus de représenter un coût trop élevé pour cet usage limité, ils ne serviront pas le partage des connaissances et l’enrichissement des participants.

    C’est ainsi que nous pouvons unir moyens et finalité d’un Réseau Social d’Entreprise: Gérer avec talent un réseau social d’entreprise consiste à générer plus de talent.

    (la suite…)

     
  • Jose Luis del Campo Villares le 16/07/2013 à 09:54 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , ,   

    Réseaux Sociaux d’Entreprise et « présencite » dans nos organisations 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    L’une des critiques majeures que je ne me lasse de diriger à nombre d’organisations est le problème de la « présencite ». Nos dirigeants ont toujours tendance à apprécier plus volontiers ces employés qui passent des heures et des heures au travail, indépendamment de la productivité qu’ils en obtiennent. Ils associent la présence de ces collaborateurs à leur engagement envers l’entreprise quand, étrangement, ceux qui passent le plus clair de leur temps dans le milieu de travail ne sont habituellement pas les plus productifs.

    C’est la raison pour laquelle je veux aujourd’hui souligner en quoi les Réseaux Sociaux d’Entreprise peuvent contribuer à rompre ce fléau qui gangrène nos organisations. Il ne s’agit pas de l’idée qui peut sembler la plus logique, c’est-à-dire de la connexion ou non d’un employé qui permet de déterminer cet engagement, mais le fait d’obtenir un engagement réel des employés à utiliser ce type d’outil. (la suite…)

     
  • Jose Luis del Campo Villares le 17/01/2013 à 09:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , compétences, intelligence émotionnelle,   

    L’intelligence émotionnelle dans l’environnement professionnel 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    Pour beaucoup, l’intelligence émotionnelle reste un concept vague, que l’on entend parfois, mais qu’il serait bien difficile de définir en termes précis. Je suis tombé sur la définition d’intelligence émotionnelle formulée par Daniel Goleman que je trouve particulièrement adaptée : il l’identifie comme la capacité à reconnaître nos propres émotions et celles d’autrui, et à savoir s’automotiver pour contrôler ses émotions et celles de ceux qui nous entourent.

    Pensez-vous qu’une gestion adaptée de l’intelligence émotionnelle au sein d’une organisation contribuerait à son bon fonctionnement ?

    Force est de constater que les leaders qui se démarquent dans les organisations ne sont pas forcément ceux qui possèdent un QI (quotient intellectuel) supérieur, qui sont les plus formés ou qui sont diplômés de plusieurs MBA. La caractéristique qui leur est commune est leur QE (quotient émotionnel) supérieur à la moyenne, qui leur permet de bien mieux gérer le temps et appréhender sous une perspective différente les problèmes de leur quotidien ou de celui de leur équipe.

    Ce contrôle émotionnel provenant d’une intelligence émotionnelle adaptée se fonde sur deux piliers :

    • Compétences personnelles : l’intelligence émotionnelle interne (gestion interne).
    • Compétences sociales : l’intelligence émotionnelle interpersonnelle (membres de l’équipe)

    Vous êtes chef dans votre organisation et souhaitez appliquer l’intelligence émotionnelle dans les relations avec votre équipe ?

    Vous devez dès lors tenir compte des aspects suivants :

    • Compétences personnelles : conscience de soi (conscience émotionnelle, auto-évaluation précise, confiance en soi) et autorégulation (autocontrôle émotionnel, transparence, adaptabilité, orientation à la réalisation des objectifs, initiative et optimiste).
    • Compétences sociales : connaissances sociales (empathie, conscience des objectifs de l’organisation et prédisposition au service) et compétences sociales (leadership par inspiration, influence, capacité à conduire le changement, travail d’équipe et résolution des conflits).

    Quelques unes de ces capacités peuvent être apprises à l’aide d’une bonne formation. D’autres peuvent être acquises et s’améliorer par le biais d’outils collaboratifs sociaux, tels que Zyncro. Mais certaines compétences restent innées chez certaines personnes, font partie même de leur ADN. La connaissance de soi est ce que vous devez posséder et renforcer pour gérer l’intelligence émotionnelle dans votre vie quotidienne.

    Mais comme j’aime faire référence aux nouveaux médias sociaux et à ses outils, concentrons-nous sur les compétences sociales que nous devons posséder. Nous devons être conscients des émotions, des besoins et des préoccupations des membres de notre organisation ainsi que d’avoir la capacité à obtenir les bonnes réponses destinées à nous aider à diriger le groupe de personnes dont nous nous occupons.

    Et c’est là où je pense que les outils sociaux ont joué un rôle important dans l’amélioration de l’intelligence émotionnelle dans les organisations, car ils sont basées justement sur cela : l’aspect social, l’interaction, l’identification de ce que l’environnement humain nous dit. Les lieux de travail interconnectés à travers des réseaux sociaux internes ou externes, les espaces sur le « nuage » où des informations et des connaissances sont partagées, les murs de discussion où les doutes des collègues sont résolus. Ne sont-ils pas des outils 2.0 appliqués au développement de l’intelligence émotionnelle ? Ce concept, nous l’utilisons tous les jours mais peu en sont conscients.

    Jose Luis del Campo Villares est animateur, formateur et coach. Il se passionne pour les gens et leur vie en entreprise. Pour cette raison, il offre ses services en tant que consultant en médias sociaux et est PDG de Socialmedia Network. Outre plusieurs collaborations, il publie des articles sur son blog en espagnol, que Zyncro recommande vivement.

     

     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler