Mots-clefs: marketing Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Yolanda Torres le 25/04/2013 à 10:04 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , marketing,   

    Alignons les communications interne et externe pour mieux communiquer 

    Temps de lecture estimé : 3 minutes

    Cela fait longtemps que je n’ai pas apporté ma contribution à ce blog sur lequel j’aime tant participer. Je vais tenter d’y remédier par cet article. Plus nous avançons vers l’avenir, plus je me rends compte de l’importance pour une entreprise d’établir une bonne communication.

    Et je me demande avec vous ceci : que veut dire « bien communiquer » ? Procédons par points. Il existe deux publics, deux clients : l’un est interne, l’autre externe. Hors, et c’est là où réside le grand changement, il n’existe qu’un seul message.

    Nous vivons dans un monde où nous composons depuis toujours avec les deux faces d’une même médaille : friendly and cool (convivial et sympa) pour les clients et compliqué et fermé pour les employés.

    Jusqu’à présent, les stratégies de marketing s’axaient principalement sur la vente d’un visage de la société ou du produit, la face dont décidaient les stratèges et les dirigeants de la société. Mais nous sommes résolument entrés dans le XXIe siècle et tout cela, c’est fini. L’image de l’entreprise dépasse l’enceinte de la haute direction. Tous ceux qui y travaillent, y collaborent et ont un lien professionnel avec celle-ci y contribuent désormais. Comme le dit Seth Godin, Not just the good parts (pas seulement le bon côté des choses).

    Certaines attitudes fondamentales doivent à mon sens être acquises pour les entreprises et les produits désireux de survivre à la concurrence de ce siècle :

    • écouter
    • accepter le changement et les critiques
    • se tromper
    • méditer
    • accepter les échecs

    Le message le plus important et le défi de nombreuses compagnies résident dans l’alignement de la communication interne et de la communication externe, car elles forment un tout et doivent être synonymes.

    Nous ne pouvons pas être leaders si nous ne croyons pas et n’appliquons pas ce que nous affirmons ; nous avons besoin de marketing, mais avant tout d’honnêteté.

    S’ouvrir au monde, à l’employé, au collaborateur, partager les craintes comme les réussites et les convertir en un petit bout de stratégie ; car ce n’est qu’ensemble que nous pourrons construire la route vers le succès. Ainsi :

    • communiquez
    • partagez
    • encouragez
    • faites participer
    • pensez à tous

    Heureusement, nous disposons d’outils qui nous permettent d’améliorer la communication interne et de savoir vraiment qui nous sommes. Évaluez des outils tels que Zyncro et utilisez les réseaux sociaux d’entreprise pour vous aligner :

    • ce que nous faisons/produisons
    • comment nous nous présentons
    • ce que l’on dit de nous
    • ce que nous représentons

    En bref, nous jouons et comptons tous. Ne pas nous prendre en compte nous-mêmes ne sert à rien. C’est dans l’amplitude et dans la transversalité que se trouve le succès des entreprises du présent. Alors, voulez-vous jouer ? :-)

    Yolanda Torres (@yolandaibz) est experte en communication et possède une Maîtrise en Direction de marketing numérique avec mention spéciale 2011. Elle partage la direction marketing numérique du Site touristique officiel d’Ibiza avec Atzaró Natural Life Hotel. Elle a cofondé Equipo Singular en 1996. Elle est en outre traductrice d’anglais et de français.

     

     
    • Bruno Gebarski le 03/05/2013 à 13:26 Permalien | Répondre

      Merci de votre article Yolanda. L’entreprise 2.0 est le souhait inévitable de beaucoup d’entre nous. Le capitalisme est lui orienté vers une seule chose: le profit et ce profit reste la bête noire de la collaboration. Jusqu’à ce jour, nous appliquons encore les mêmes méthodes hiérarchiques de management qui malheureusement proviennent de la révolution industrielle. Ces méthodes d’encadrement ont été également influencées par les trois dernières guerres et l’approche militaire qui en résulte. RH est devenu la clé de toutes les d’entreprises collaboratrices qui désirent un changement réel et profond. Le capitalisme n’est pas devenu altruiste mais se rend compte que pour survivre et continuer à amasser sa fortune, celui-ci doit maintenant faire participer tout le monde. Les changements technologiques et sociétales sont devenus si effervescent qu’il est impossible à petit groupe de « cadres responsables » de prendre « à capella » (tout seul) toutes les bonnes décisions. Des décisions qui un jour, peut-être, pourraient ruiner leurs entreprises si ces dirigeants n’apprennent pas très vite à écouter les vents du « crowd-sourcing » et la force créatrice d’entreprenariat qui les entoure.

  • Mila Nikolova le 06/07/2012 à 09:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: agences, , marketing, marketing en ligne,   

    Votre agence est-elle 2.0 ? 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    Nous vivons dans un monde où la communication n’a que peu en commun avec ce qu’elle était il y a seulement 5 ans, pour ne pas dire ce qu’elle était 15 ou 20 ans auparavant. Si avant nous envoyions des lettres, puis des courriels, nous envoyons désormais des messages par WhatsApp et Facebook. Si avant nous allions au cinéma, la diffusion en continue en ligne (streaming) est aujourd’hui une réalité et nous possédons des équipements de home cinéma et même des téléviseurs 3D. Si avant nous nous orientions à l’aide d’une carte, nous nous fions maintenant au GPS ou à Google Maps sur notre smartphone pour ne pas nous perdre.

    Toutefois, les développements que nous avons adoptés rapidement sur un plan personnel ont toujours tardé à s’intégrer dans nos habitudes professionnelles. Tout a commencé avec la révolution de la messagerie électronique qui, peu à peu, a supplanté le courrier traditionnel et s’avère sur le point de faire également disparaître la télécopie.

    Au cours des deux dernières années, les outils 2.0 commencent à poindre dans les bureaux et, ce qui est pour le moins étonnant, les agences ne révolutionnent pas exactement la façon de travailler.

    Une agence de communication, qu’elle œuvre dans le marketing, dans la publicité ou dans les relations publiques, se voue à créer ou à transformer le message des marques pour l’adapter aux médias, canaux et, bien sûr, publics cibles. Ce que j’ai pu observer depuis le boom de la communication numérique, c’est que les agences en Europe tardent plus qu’elles ne devraient à adapter leurs structures et leurs stratégies aux évolutions technologiques. C’est d’autant plus criant pour les agences s’adressant à un public massif (Above-The-Line). Plus que de leurs campagnes proprement dites, je parle de leurs rouages internes. Si leurs collaborateurs n’ont pas bien ancrées à l’esprit les possibilités infinies qu’offre le monde 2.0, il leur sera bien difficile d’aider leurs clients à susciter l’engouement sur les nouveaux médias.

    Quand j’ai découvert Zyncro, l’une des premières pensées que j’ai eues, en tant que professionnelle de la communication, fût qu’il s’agissait de l’outil idéal pour une agence de publicité. Pourquoi ?

    1. Briefing et contre-briefing 2.0 : les courriels et les réunions longues, c’est fini. Il suffit de créer un groupe de travail pour le client, de l’y inviter et d’échanger les informations dans l’espace dédié aux documents. Vous pouvez créer des discussions créatives, ajouter des liens, des photos, etc., et même créer un flux de travail, souvent appelé aussi workflow, pour le processus d’approbation.
    2. Processus créatif : il n’y a pas meilleur moyen pour connaître l’état des développements créatifs. En cas de collaboration avec des designers indépendants, il est également possible d’utiliser l’intégration avec le gestionnaire de projets et de tenir à jour le temps passé, l’état des tâches et le budget. En plus, le transfert d’images, de présentations et de vidéos volumineuses sur Zyncro se fait facilement. Il n’est même pas nécessaire de les télécharger ensuite sur le disque dur : Zyncro Video Player est là pour ça 😉
    3. Facturation : là encore, le module de flux de travail, ou workflow, s’avère fort utile pour établir le processus d’approbation par le client, pour le transmettre au chargé de compte, puis à l’administration. Et tout cela est conservé dans les nuages.

    Il existe aussi une myriade d’outils peu onéreux qui, combinés à un réseau social d’entreprise, peut faciliter grandement la vie de l’agence, entre autres :

    • Comapping.com est un outil pour créer des cartes heuristiques, qui devrait devenir un outil incontournable pour les planificateurs dans un avenir proche.
    • Join.me évite les déplacements superflus en offrant la vidéoconférence à faible coût.
    • Zoho Invoice facilite la gestion des factures aux services Grands comptes et Comptabilité.

    Et votre agence, utilise-t-elle déjà quelques uns de ces outils ? Est-il prévu de les intégrer ? Participez à la révolution du Social Business et évoluez vers le 2.0

     

     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler