Mots-clefs: réseau social d’entreprise Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Matthieu Pinauldt le 10/09/2013 à 10:34 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , réseau social d'entreprise   

    10 bonnes raisons pour implémenter un Réseau Social d’Entreprise 

    Temps de lecture estimé: 6 minutes

    Vous vous demandez pourquoi implémenter un Réseau Social d’Entreprise ? Nous vous donnons 10 bonnes raisons concernant les bénéfices pour votre entreprise.

    (la suite…)

     
  • Jose Luis del Campo Villares le 16/07/2013 à 09:54 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , réseau social d'entreprise,   

    Réseaux Sociaux d’Entreprise et « présencite » dans nos organisations 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    L’une des critiques majeures que je ne me lasse de diriger à nombre d’organisations est le problème de la « présencite ». Nos dirigeants ont toujours tendance à apprécier plus volontiers ces employés qui passent des heures et des heures au travail, indépendamment de la productivité qu’ils en obtiennent. Ils associent la présence de ces collaborateurs à leur engagement envers l’entreprise quand, étrangement, ceux qui passent le plus clair de leur temps dans le milieu de travail ne sont habituellement pas les plus productifs.

    C’est la raison pour laquelle je veux aujourd’hui souligner en quoi les Réseaux Sociaux d’Entreprise peuvent contribuer à rompre ce fléau qui gangrène nos organisations. Il ne s’agit pas de l’idée qui peut sembler la plus logique, c’est-à-dire de la connexion ou non d’un employé qui permet de déterminer cet engagement, mais le fait d’obtenir un engagement réel des employés à utiliser ce type d’outil. (la suite…)

     
  • Matthieu Pinauldt le 14/05/2013 à 09:26 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: Matthieu Pinauldt, réseau social d'entreprise,   

    Webinaire : Qu’est-ce que votre entreprise peut gagner d’un réseau social interne ? 

    Qu’est-ce que votre entreprise peut gagner d’un réseau social interne ?Le réseau social d’entreprise, concept avant-gardiste il y a encore quelques années, est désormais devenu un des outils majeurs intégrés par de nombreuses entreprises. Selon le cabinet de consulting Lecko, déjà 70% des entreprises du CAC40 sont en cours ou ont déjà mis en place leur solution.

    Mais qu’en est-il dans votre entreprise ?

    Alors que les réseaux sociaux sont largement utilisés dans le monde de l’entreprise, vous n’avez pas encore une idée claire de ce qu’apporterait un réseau en interne ?

    Vous comprenez globalement l’intérêt d’un tel outil dans votre entreprise, mais vous avez des difficultés à formuler un argumentaire solide à votre patron ?

    Vous pensez que votre entreprise se porte très bien sans, et que de toute façon elle n’est pas adaptée ?

    Découvrez lors de ce webinaire ce que peut gagner votre entreprise grâce au réseau social d’entreprise.

    Quand aura lieu le webinaire ?

    Le webinaire débutera le 23 mai à 18h et durera environ une demi heure.

    Pour plus de détails, consultez la page du webinaire en cliquant sur ce lien.

    Qui mènera la présentation ?

    Le webinar sera mené par Matthieu Pinauldt, chef marketing regional chez Zyncro.
    Diplomé de l’Université Paris Dauphine et de l’Institut National de Sciences et Techniques Nucléaires, Matthieu a travaillé dans des sociétés de différentes tailles, de sa propre start-up aux fleurons de l’industrie française. Ses spécialités concernent la collaboration interne, les réseaux sociaux et les thèmes liés à l’innovation.

    Comment puis-je participer ?

    Rien de plus simple ! Inscrivez-vous directement en cliquant sur ce lien.

     

     
  • Carlos González Jardón le 03/05/2013 à 09:27 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , , , , réseau social d'entreprise,   

    Réseaux sociaux d’entreprise et gestion de projets 

    Temps de lecture estimé : 9 minutes

    Note de l’éditeur : nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui sur notre blog un nouvel auteur qui vient enrichir notre groupe de partenaires. Carlos González Jardón est consultant et formateur en gestion de projets. Avec plus de 18 ans d’expérience dans l’industrie informatique, son activité se centre sur la gestion de projets informatiques et sur les normes de qualité telles que le CMMi (Capability Maturity Model Integration). Il possède un diplôme d’Ingénieur en informatique de l’Université de Vigo, un Master Executive obtenu auprès de l’ICAI/ICADE et un certificat professionnel PMP sanctionné par le Project Management Institute (PMI). Il est actuellement consultant en gestion de projets chez Tecnocom. Bienvenue et merci de votre collaboration !

    Nous vivons dans une société où l’accès à l’information n’est plus désormais le privilège de quelques-uns. Il s’est fondamentalement démocratisé. En un simple clic, nous pouvons désormais accéder à un large éventail de données à travers des sources multiples : journaux en ligne, blogs, réseaux sociaux, etc. La révolution technologique que nous connaissons entraîne une révolution sociale et professionnelle, dans la façon dont nous interagissons avec notre environnement. L’information garde sa place prépondérante, mais la façon dont nous y accédons et dont nous l’obtenons prend progressivement du poids.

    Dans ce contexte, un réseau social d’entreprise peut devenir un outil de référence qui nous permet de renforcer certains aspects clés de notre travail :

    • Vitesse : prise de décision rapide.
    • Fiabilité : qualité des données.
    • Collaboration : partage de l’information.
    • Accessibilité : une source de données, de multiples dispositifs pour y accéder.

    Le sujet est résolument vaste, mais nous allons traiter brièvement de la façon dont nous pouvons mieux nous servir d’un réseau social d’entreprise avec un accent particulier sur l’exécution des projets.

    Projets et réseaux sociaux

    Dans le cadre des projets, la communication est l’un des facteurs essentiels d’un projet. Mais qu’entend-on par communication dans le cadre d’un projet ?

    Selon le Guide du PMBOK® (Project Management Body of Knowledge, Corpus des connaissances en management de projet), l’une des principales références de tout chef de projet qui se doit, « le management des communications du projet comprend les processus requis pour assurer, en temps voulu et de façon appropriée, la création, la collecte, la diffusion, le stockage, la récupération et le traitement final des informations du projet ».

    Cela signifie que le gestionnaire de projet doit veiller à ce que tous les partenaires du projet (parties prenantes) possèdent ou aient accès, au moment opportun, aux informations requises par le biais des moyens les plus adaptés et les plus efficaces. Il s’agit là d’un aspect primordial, car une mauvaise gestion de la communication et de l’information dans un projet peut faire « exploser » le besoin en temps nécessaire au chef de projet pour communiquer, diffuser, partager et accéder à l’information, et peut même pousser le projet à l’échec.

    Pour qu’un responsable de projet dispose de la bonne information, il doit interagir avec son équipe, ses clients, ses fournisseurs, et plus il s’avère « proche » du travail en cours, plus l’information obtenue est de bonne qualité. Fondamentalement, le responsable doit savoir être SOCIAL avec toutes les parties prenantes du projet, ce qui va au-delà des compétences sociales du rapport direct, car ces compétences ne suffisent plus seules de nos jours. Nous devons chercher un soutien auprès des outils qui nous permettent de gérer, en ligne/de façon virtuelle, des équipes multidisciplines et multilocalisées.

    Dans ce cas, un réseau social d’entreprise peut s’avérer être un critère de différenciation. Si nous partageons sur des aspects de notre vie quotidienne, pourquoi les membres d’une équipe de projet ne peuvent-ils pas partager, par le biais d’un réseau social d’entreprise, les problèmes, les doutes et les questions relatives aux activités menées dans le cadre du projet ? Cela se fait déjà, par le biais des conversations de couloir, par téléphone, mais il est difficile de disposer d’un support documentaire reprenant les conclusions de ces échanges. L’utilisation des outils collaboratifs peut contribuer à apporter des informations et à documenter ce qui serait perdu d’une autre façon. Dans ces organisations particulièrement plus orientées vers les projets, un réseau social d’entreprise peut fournir une aide précieuse par le partage et l’accès aux données, facilement et rapidement.

    Avantages des réseaux sociaux d’entreprise dans la gestion de projets

    Bien qu’il en existe certainement de nombreux autres, les points suivants représentent les avantages que ces réseaux sont à même d’apporter :

    Accès rapide à l’une des meilleures sources de connaissances : l’expérience de l’équipe

    Les profils seniors constituent un excellent puits du savoir. Ces connaissances permettent de résoudre les différentes situations auxquelles nous sommes régulièrement confrontés sur le projet. Les activités de coaching, de mentorat, de tutorat, de formation ou de résolution des doutes peuvent être effectuées de façon vraiment dynamique à travers un réseau social d’entreprise.

    Référentiel des informations et des documents du projet

    Bien que cet aspect puisse être géré à l’aide de nombreux autres outils, le réseau social d’entreprise peut représenter le principal point d’accès aux ressources partagées. Il s’agit là de convertir l’intranet statique ou unidirectionnel actuel (avec une approche partant de l’entreprise vers l’employé) en un environnement social et collaboratif « entreprise-employé » et « employé-employé » (qui ne se limite pas à une simple page Web de type Forum-Aux-Questions).

    Réduction de la « réunionite »

    L’on retrouve dans de nombreuses organisations un surplus de réunions inefficaces. C’est dans ces entreprises que l’on termine souvent la journée avec le sentiment de n’avoir rien fait de « productif ». Les réunions simples permettant l’échange rapide d’informations et la mise à jour peuvent se faire substituer par de courtes réunions virtuelles (e-meetings), par exemple pour constater l’évolution du projet, pour répondre aux doutes, etc. Ces e-meetings ne remplacent pas les réunions physiques mais les complètent, ces dernières se réduisant à leur minimum indispensable, car le coût, tant économique que productif (les tâches que nous laissons de côté pendant ce temps), est résolument élevé à l’heure actuelle.

    Simplification de la gestion dans des environnements multisites

    Dans les environnements où l’équipe se trouve dans différents endroits de l’entreprise ou chez le client (mais aussi en cas de télétravail), le réseau social facilite grandement ces tâches de « partage », en réduisant, voire en éliminant, les problèmes inhérents à la dispersion géographique des employés.

    Gestion plus opportune

    Dans de nombreuses occasions, nous subissons de nombreuses interruptions courtes qui perturbent notre rythme normal de travail. Les réseaux sociaux d’entreprise nous permettent d’éviter bon nombre de ces interruptions en les canalisant pour répondre à un moment opportun, voire même être résolues par n’importe quel autre membre de l’équipe, tout en laissant une trace de sa résolution dans l’« environnement social » même.

    Notre valeur, de plus en plus, ne se trouve pas dans ce que nous savons, mais à quelle vitesse nous pouvons actualiser nos connaissances et la façon dont nous les partageons avec nos partenaires.

    Dans cette optique, un réseau social d’entreprise peut devenir un environnement de travail idéal où les différentes parties prenantes de notre projet peuvent interagir en fonction de leur rôle, quelle que soit leur localisation et de façon intemporelle.

    L’environnement de travail est une activité purement sociale dans la plupart des cas. Pourquoi dès lors ne pas utiliser les réseaux sociaux d’entreprise ? Ainsi, le partage des connaissances au sein de l’équipe du projet peut s’avérer bien plus rapide mais, pour y parvenir, cela supposera un changement culturel dans les organisations.

     
  • Ana Asuero le 29/04/2013 à 10:41 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: cloud, , , , , , nuage, , réseau social d'entreprise,   

    L’avenir de l’entreprise sera social, mobile et dans le cloud : Zyncro vous dit tout 

    Temps de lecture estimé : 7 minutes

    Note de l’éditeur : nous vous offrons aujourd’hui un article que nous avons écrit pour EuroCloud Spain, l’antenne espagnole de l’association européenne des entreprises proposant des services de SaaS et de Cloud Computing. Il nous a semblé intéressant de réfléchir sur l’avenir des entreprises, lequel prendra une forme résolument sociale, mobile et dans le nuage.

    Les entreprises entrent dans une ère de mutation, un processus de transformation marqué par les plateformes technologiques et défini par la convergence du social, du mobile et du cloud. Il s’agit là du SoMoClo, un concept qui offre aux entreprises une nouvelle opportunité de transformer leurs procédures à travers des solutions technologiques.

    La tendance SoMoClo représente un symptôme de plus de l’évolution de la consommation des technologies. Nous utilisons des applications conçues pour se synchroniser dans le nuage, pour partager du contenu sur les réseaux sociaux et, bien sûr, pour fonctionner sur des appareils portables.

    Et cela se transpose également au monde de l’entreprise. Nombreux sont ceux qui utilisent leur appareil personnel au travail depuis longtemps. Ils accèdent aux réseaux sociaux pour se tenir au courant de ce qui se passe dans leur domaine de prédilection et pour savoir ce que font les concurrents. Ils font appel à leur espace en ligne pour stocker et accéder aux documents de leur travail, de chez eux, sans avoir à utiliser de réseau privé virtuel. Tout cela dans un contexte où la tendance du BYOD (Bring Your Own Device) est en hausse, où les équipes mobiles opèrent des avancées constantes et où le nuage s’avère toujours plus facile à adopter.

    Certains experts estiment que, bientôt, les employés ne demanderont pas seulement des smartphones meilleurs. Ils chercheront à obtenir plus de contenu à travers leurs applications mobiles, avec un accès aisé à travers les outils qu’ils ont l’habitude d’utiliser. Les employés veulent simplement être en mesure d’utiliser dans la sphère privée leurs outils préférés dont ils disposent au travail.

    Avec l’explosion du Big Data (selon IBM, nous générons plus de 2,5 trillions d’octets par jour), les organisations ont besoin de convertir cette tendance des consommateurs en une stratégie d’adaptation de leurs procédures. Le SoMoClo est donc déjà une réalité appelée à s’enraciner. Le monde est social, mobile et cloud ; les entreprises ne devraient pas tarder à le devenir, à savoir que le nuage deviendra un nouveau mode de livraison, l’aspect social impliquera un service partagé et l’accès mobile supposera un accès universel de n’importe où. Il incombe aux dirigeants des organisations de repenser leurs processus, le SoMoClo devant être intégré à la société, car il représentera le prochain chapitre de l’évolution d’Internet, en élargissant la collaboration à de nouveaux cercles de productivité.

    Les études pointent en grand nombre une amorce de ce revirement. Selon Forrester Research par exemple, « le Cloud computing va passer de 41 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2010 à 241 milliards de dollars en 2020. En parallèle, les réseaux sociaux prendront eux aussi une place de plus en plus significative dans le monde de l’entreprise. […] Le marché potentiel des applications collaboratives d’entreprise devrait augmenter de 61 % d’ici 2016 et représenter près de 6,4 milliards de dollars ».

    Les avantages du nuage pour les entreprises

    Les avantages du nuage (Cloud computing) pour les entreprises sont faciles à identifier. Entre autres, il permet de réduire les coûts et d’augmenter les niveaux de service et la productivité. Selon enquête menée par Markess International, « 35 % des organisations françaises recourent déjà à l’une des formes de Cloud computing […] et […] la croissance des services de Cloud devrait atteindre 16 % entre 2012 et 2014 ». La technologie cloud est moins chère, mieux exploitable, plus accessible, plus rapide et plus simple à mettre en place. Elle permet en outre de rendre les applications plus mobiles et plus collaboratives.

    Zyncro aide les organisations à tirer pleinement avantage de la collaboration par le nuage

    Zyncro comprend les avantages qu’offre le cloud aux activités de l’entreprise, et aide les organisations dans le processus de transformation de leur modèle d’activités pour le rendre social, mobile et omniprésent grâce à notre plateforme.

    C’est la raison pour laquelle nous nous intégrons avec un grand nombre de services dans cette optique, en recherchant constamment à devenir la première plateforme logicielle sociale capable d’offrir un accès entièrement intégré à tous les documents de l’organisation.

    Zyncro a débuté son processus de centralisation et de socialisation des documents d’exploitation par le biais de l’intégration avec la célèbre technologie Microsoft SharePoint (en novembre 2011), se transformant ainsi en une couche sociale, collaborative, mobile et exploitable des grands systèmes professionnels. Cette tendance d’intégration s’est poursuivie avec l’association de Zyncro à la suite Google Apps, en particulier avec Google Agenda, Gmail (en juillet 2012) et surtout Google Drive (en septembre 2012), qui est venue renforcer le processus d’unification technologique sur lequel Zyncro a parié depuis sa création, avec son intégration à d’autres réseaux sociaux, applications de productivité dans le cloud, systèmes d’ERP mais aussi systèmes de Business Intelligence. Il y a quelques semaines, nous annoncions notre intégration avec Dropbox, le système leader de gestion de fichiers dans le nuage. Nous lancerons prochainement en outre notre intégration avec Box.

    Notre objectif est de continuer à aider les organisations à puiser dans tout leur potentiel grâce à l’utilisation de la technologie sociale appliquée au domaine professionnel. C’est dans cette optique que nous poursuivons notre stratégie d’agrégation de services regroupant les connaissances de l’entreprise, en recherchant constamment à améliorer la fonctionnalité et la simplicité d’usage de notre plateforme dans le but de devenir un réseau social d’entreprise avec une plus grande capacité d’adaptation aux services les plus populaires du Web social et des logiciels métier.

    Ana Asuero (@aasuero) est Responsable des réseaux sociaux chez Zyncro. Elle se spécialise dans la communication numérique en entreprise, les médias sociaux et le marketing Social media. Elle a travaillé dans le passé sur des projets institutionnels de communication de l’entreprise, de planification de moyens, de stratégies dans le cadre de campagnes publicitaires et d’analyse de l’audience.

     
  • Jorge Avila le 19/04/2013 à 09:43 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , communication sociale, réseau social d'entreprise,   

    Communication sociale : le nouveau standard de communication au sein de l’entreprise 

    Note de l’éditeur : nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui un nouvel auteur sur le blog de Zyncro. Jorge Ávila est fondateur et PDG de @tresensocial, société qui se dédie à la promotion de l’usage professionnel des médias sociaux dans les organisations. Jorge est en outre formateur et conférencier sur les thèmes des réseaux sociaux et des technologies. Il a l’âme militante, avec un esprit d’homme d’affaires mais avec un cœur de bon samaritain. Nous nous réjouissons particulièrement de pouvoir le compter parmi nos contributeurs habituels. Bienvenue Jorge :)

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    Communication socialeCertains d’entre nous avons vécu la révolution de l’e-mail, un cadeau merveilleux que la technologie a offert au domaine de la communication. Nous l’utilisons dans nos vies tant professionnelles que personnelles. Mais cela ne suffit plus.
    Au cours des dernières années, la communication sociale telle que nous la connaissons aujourd’hui (celle qui s’appuie sur le modèle du Social Media) a fait son chemin et est en passe de devenir la nouvelle norme de communication au sein et en dehors de toute organisation.
    La communication sociale apporte en effet de nombreux avantages immédiats à nos entreprises, entre autres :
    • conserver les informations de l’entreprise certes, mais aussi les conversations que l’équipe tient à leur sujet, c’est-à-dire aussi bien les documents qui définissent les procédures que le pourquoi et le comment de ces dernières ;
    • se libérer des e-mails où votre participation s’avère inutile, tout en vous laissant un accès à ces informations, car dans la communication sociale, vous ne recevez de notification que si vous êtes expressément mentionné ou lorsque quelque chose que vous avez indiqué comme présentant un intérêt particulier se produit ;
    • capitaliser les talents disponibles à travers toute l’organisation, car chacun peut contribuer (aux conversations visibles), indépendamment de leur domaine ou de leur poste ;
    • intégrer des collaborateurs au point exact de la conversation où cela est nécessaire, avec l’ensemble du contexte de celle-ci mis à disposition, ce qui rend la communication beaucoup plus efficace que des dizaines d’e-mails retraçant tout l’historique ;
    • disposer d’une communication directe et améliorer ainsi notre environnement de travail, car communiquer s’avère complexe, d’autant plus si l’on doit passer par des intermédiaires qui peuvent générer (involontairement) des malentendus. Grâce à la communication sociale, il est des plus simples de nos jours de tenir un dialogue direct avec tous les acteurs de l’organisation susceptibles de nous aider à diffuser correctement nos messages. Nous aimons tous pouvoir échanger avec notre chef.

    Des entreprises à travers le monde entier utilisent déjà ce modèle de communication, et invitent même leurs fournisseurs et clients à leurs plateformes de collaboration, créant ainsi un écosystème de collaboration tout au long de la chaîne de valeur.

    Ceci dit, leur mise en œuvre ne constitue pas un problème de choix de la plateforme. Sous peu, je tenterai d’aborder le thème des procédures requises pour une adoption adéquate de la communication sociale au sein de l’organisation. En attendant, je vous fais part d’un point de vue général cocasse : les sites de réseautage social, tels que Facebook et Twitter, ont « formé » au cours des dernières années nos employés à l’utilisation de la communication sociale en commençant par un usage personnel. L’idée d’ouvrir au final les réseaux sociaux aux employés n’est donc pas une si mauvaise idée, vous ne trouvez pas ?

     
  • Billie Lou Sastre le 17/04/2013 à 09:27 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: flux d’activité, , réseau social d'entreprise,   

    3 transformations de votre entreprise après la mise en place d’un réseau social 

    Temps de lecture estimé : 4 minutes

    Possible

    La plupart des organisations sont confrontées au défi de la mise en place d’un réseau social d’entreprise en se plaçant sous une perspective technologique, ce qui peut les amener à croire, à tort, que l’intégration de ce nouveau système de travail est synonyme de création de nouvelles relations sociales, qui à leur tour créent de la valeur en terme d’activités. Il est nécessaire d’organiser l’approche à adopter lorsque nous mettons en œuvre des projets de réseaux sociaux d’entreprise, lesquels doivent s’appuyer sur les quatre piliers qui aident résolument à créer de la valeur à l’entreprise :

    1. encourager les employés à partager ;
    2. capturer les connaissances de l’organisation ;
    3. permettre aux membres de prendre des mesures, des décisions ;
    4. accorder plus d’importance aux employés.

    Disposer d’un réseau social d’entreprise implique que les opérations et les procédures au sein de l’entreprise commencent également à s’adapter sans délai. Cela se produit lorsque les processus habituels changent, car le réseau social d’entreprise permet d’engager de nouvelles relations, de nouveaux comportements chez les employés et les parties prenantes de la compagnie.

    Nous vous proposons trois approches où un réseau social d’entreprise tel que Zyncro est susceptible de changer la façon de travailler dans votre entreprise :

    1. Résoudre les problèmes plus rapidement et plus efficacement. Les connaissances de votre organisation sont récoltées à travers votre réseau social d’entreprise. Cela permet un accès simple à ce savoir, comme nous l’avons mentionné dès la sortie de la version 3.5 de notre plateforme, dans un article évoquant la fonction de recherche dans Zyncro. Au gré du temps et avec une bonne mise en œuvre, les acteurs constatent qu’ils sont à même de répondre à leurs propres questions et doutes à travers le réseau social d’entreprise même, en outrepassant les barrières linguistiques et les frontières.
    2. Impliquer des personnes externes à l’organisation. Ne vous est-il jamais arrivé de sentir que le projet que vous réalisez ou dirigez ralentit car il ne dispose pas de retour suffisamment rapide et périodique de vos fournisseurs ou clients ? Ce problème se résout par la création de groupes de travail spécifiques à chaque projet et en y invitant vos fournisseurs, clients, actionnaires, pour proposer les versions à jour de tous vos documents et obtenir un retour en temps réel. La possibilité d’inviter des personnes extérieures à votre entreprise à certains groupes de travail vous permet de travailler de façon entièrement inédite avec vos parties prenantes.
    3. Centraliser toutes les informations. Le cas peut s’avérer plus rare mais si des procédures et opérations ne fonctionnent pas bien dans une entreprise, un nombre infini de courriels, d’appels, de réunions, etc. finit par être généré. Votre réseau social d’entreprise contribue à améliorer ces procédures en centralisant tous les documents en un seul emplacement ordonné, le convertissant en véritable flux d’activité. Pour connaître toutes les informations que vous pouvez contrôler dans Zyncro, consultez notre infographie.

    Pensez-vous à d’autres aspects que nous n’avons pas évoqués ? Travaillez-vous dans une entreprise 2.0 ? Vous pouvez essayer Zyncro gratuitement et améliorer la productivité et les connaissances de votre entreprise.

     
  • Gloria Díez le 04/04/2013 à 09:49 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , réseau social d'entreprise, , ,   

    Les 10 clés de l’avenir mobile des réseaux sociaux d’entreprise 

    Temps de lecture estimé : 6 minutes

    Note de l’éditeur : nous sommes heureux de pouvoir accueillir aujourd’hui sur notre blog une nouvelle collaboratrice. Gloria Díez (@globadoo) dirige l’équipe de Londres chez Wamba où elle prend en charge la stratégie marketing globale et le développement des activités internationales de la société. Elle a vécu dans de nombreuses villes à travers le monde, parle six langues et a obtenu un MBA en Internationalisation des entreprises. C’est un plaisir de pouvoir compter sur elle dans Zyncro. Nous vous souhaitons la bienvenue.

    L’avenir mobile des réseaux sociaux d’entrepriseLa socialisation entre employés dans le monde de l’entreprise se déplace progressivement vers les plateformes mobiles. Nouvel outil complémentaire sur le lieu de travail, le réseau social d’entreprise n’échappe pas à la fièvre mobile.

    1. Les réseaux sociaux d’entreprise mobiles sont déjà là. Le trafic mobile gagne du terrain dans toutes sortes de réseaux sociaux. Dans notre système Wamba, environ 30 % des utilisateurs se connectent via la version mobile de notre application Mamba pour iPhone, Android et Windows. La tendance ne fléchit pas de mois en mois. Nous n’avons pas à chercher bien loin pour trouver un bon exemple dans le monde de l’entreprise : l’application mobile de Zyncro et ses applications sur mesure comme l’application « App on » pour la gestion mobile de l’équipe commerciale de Telefónica dans 14 pays, ou l’application pour la Chambre de commerce de Barcelone qui met en relation 15 000 entreprises.

    2. 87 % de la population mondiale dispose d’un appareil portable, la Chine étant le pays comptant le plus de smartphones (246 millions), suivie des États-Unis avec 230 millions d’appareils. Au cours des trois dernières années, 300 000 applications ont été développées et l’on estime que d’ici 2017, le marché mondial des applications représentera 14,5 milliards d’euros. L’Europe a connu un taux de pénétration des smartphones de 55 %, Espagne en tête avec 63 %, devant le Royaume-Uni (62 %), la France (51 %), l’Italie (51 %) et l’Allemagne (48 %), selon ComScore.

    3. Nous sommes dépendants. Selon Nokia, nous consultons notre téléphone 150 fois par jour en moyenne, six minutes et demie par heure où nous sommes éveillés.

    4. Moyen de communication naturel des nouvelles générations. Sous une autre optique, il s’agit de l’avenir du marché du travail. Selon Internet sans crainte, projet soutenu par l’Union Européenne, 70 % des adolescents de plus de 12 ans, proportion qui monte à 95 % pour les jeunes entre 15 et 17, possèdent un téléphone portable. Selon Comscore, 31 % des utilisateurs de réseaux sociaux passent par le portable.

    5. Une partie croissante de l’utilisation d’Internet sur les smartphones revêt un caractère social. Au Royaume-Uni, selon la très officielle association GSM, les usagers accédant à Facebook à travers leur appareil mobile le font pour une durée équivalente à leur accès depuis leur ordinateur, avec un nombre de fois résolument supérieur par le biais du dispositif portable. Selon Comscore, 30 % des utilisateurs de téléphones portables en Europe ont accédé à un réseau social ou à un blog au cours du deuxième trimestre de 2012, dont près de 26 % de ce collectif furent des Français.

    6. Croissance rapide de la consultation des e-mails sur le portable. La proportion des emails ouverts sur des appareils portables a atteint 41 % au cours du second semestre 2012, et est en bonne voie pour dépasser l’usage sur l’ordinateur à la fin de l’année en cours.

    7. Effet « Double Screen ». Le mobile est devenu en peu de temps le « gadget » qui aura su détourner notre regard de l’ordinateur. Et qui n’a pas regardé le portable au travail « plusieurs fois » jette la première pierre (il est temps d’arrêter de jouer au dur, de jeter son bon vieux téléphone et de s’acheter un smartphone).

    8. Confort et autonomie. Pour les collègues qui passent leur journée de réunion en réunion ou pour répondre à ces détails oubliés de dernière minute qui vous reviennent juste avant d’entrer au cinéma, le contact à travers le téléphone s’avère des plus pratiques, car il suit toujours son utilisateur et n’oblige pas à disposer obligatoirement d’une connexion Wi-Fi.

    9. Fonctionnalités de géopositionnement. Sans aucun doute, le plus grand avantage du portable lié à la socialisation est la possibilité de localiser ses interlocuteurs. Les services de localisation permettent de trouver une collègue dans la rue avant d’assister à une réunion, de recevoir une notification lorsque vous vous attendiez à rencontrer un compagnon alors qu’il est retourné à son bureau, de savoir où a lieu le forum qu’une partenaire documente à renfort de photos ou à voir de quels locaux de l’entreprise un collègue particulier met à jour des informations mais que vous n’avez jamais rencontré en personne. La géopositionnement se pose en outre en nouvel outil pratique dans la gestion des ressources humaines.

    10. Le téléphone portable en passe de supplanter l’ordinateur au travail ? Malgré le succès qu’il remporte, il semble peu probable qu’il puisse un jour remplacer le confort qu’offre l’ordinateur de bureau. Toutefois, dans les tâches logistiques ou de vente, son effet pourrait être plus sensiblement notable.

     
    • Pierre-Jean Le Cunff le 09/04/2013 à 00:18 Permalien | Répondre

      Outch, 10 vérités en une page, un bon travail journalistique qui s’appuie sur des publications et des statistiques mais qui mériterait à mon avis d’être enrichi par des enquêtes sur le terrain pour être plus authentique et moins j’évoque mon produit , non ?

  • Patricia Fernández Carrelo le 27/03/2013 à 08:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , Groupe Palladium, hôtels 2.0, , réseau social d'entreprise,   

    Groupe Palladium Hotel: « La flexibilité et la facilité d’utilisation ont été déterminants pour mettre en œuvre Zyncro » 

    Temps de lecture estimé : 6 minutes

    Nous aimerions partager aujourd’hui avec vous l’interview que nous avons réalisons de José Luís Alcoba, chef de projet de mise en œuvre de Zyncro au sein du groupe Palladium Hotel. José Luís nous y fait part des avantages dont son entreprise bénéficie par l’exploitation d’un réseau social d’entreprise destiné à plus de 1000 utilisateurs répartis dans les hôtels situés en Europe et en Amérique.

    Il s’agit de la première interview d’une série de rencontres que nous publierons au cours des prochains mois. Nous espérons qu’elle vous sera utile pour clarifier les concepts liés aux réseaux sociaux d’entreprise.

     

    Quand avez-vous ressenti le besoin de mettre en place un réseau social d’entreprise ?

    Le problème initial de la société s’est posé il y a quatre ans environ, aux vues de la dispersion géographique et de la fragmentation du nombre de nos entreprises. Les informations s’avéraient dispersées en différentes listes de distribution électronique. Le courriel faisait office de point d’information. Cette organisation a en fait beaucoup gêné l’incorporation de nouvelles personnes dans l’entreprise et la vision globale de l’avancement des projets en raison du manque de lien entre les fils de discussion qui se généraient.

    Quelle est la première solution que vous avez mise en place ?

    Au départ, la société a fait appel à la solution d’un prestataire situé aux États-Unis, qui souffrait d’un service de support et de maintenance très limité et se montrait en outre peu sensible aux besoins du client. C’est en fait le département des systèmes informatiques qui a lancé l’usage de logiciel social et des réseaux sociaux d’entreprise au sein du groupe Palladium Hotel.

    C’est alors que Zyncro est « entré en scène ». Qu’est-ce qui vous a fait décider de sauter le pas ?

    Après un processus d’évaluation exhaustif, réalisé par le département informatique, au moyen de tests de conception et par l’analyse d’un nombre important d’impératifs contenus dans les tableaux d’évaluation, nous avons opté pour Zyncro pour des raisons de fonctionnalités, de flexibilité de la part du fournisseur et de facilité d’utilisation de la solution. Outre les aspects fonctionnels de la solution, les aspects économiques et la culture du groupe Palladium Hotel vers le modèle SaaS (Software as a Service) ont sans aucun doute contribué à la décision.

    Comment mettez-vous en œuvre le réseau social d’entreprise ?

    Le déploiement de Zyncro a atteint environ 1 000 utilisateurs au sein de l’organisation. Nous l’avons réalisé à travers un plan de communication pour informer des objectifs de la nouvelle plateforme, en proposant de la documentation et en organisant des séances de formation. Actuellement, les chefs de service de la société agissent en tant que chefs de projet, en plaçant la documentation nécessaire dans l’environnement, en créant l’espace collaboratif pour sa région et en invitant les équipes. Il est cependant important de noter qu’au sein de ces équipes existe une liberté totale de créer des nouveaux groupes.

    Quel est à vos yeux le résultat le plus significatif ?

    L’impact de Zyncro sur l’organisation a été très important, malgré l’existence de plusieurs générations d’utilisateurs. L’infrastructure nous a simplifié l’échange d’informations et la génération des connaissances dans des équipes géographiquement dispersées.

    Quelles ont été les clés pour mettre en œuvre Zyncro au sein du groupe ?

    Les facteurs clés du succès de la mise en œuvre et de l’exploitation de Zyncro ont été la simplicité d’utilisation de la solution, la proximité et la flexibilité de l’éditeur aux exigences de la société, la culture d’entreprise et le suivi continu de l’initiative prise par le service informatique et les domaines utilisateurs.

    Quelle position occupe désormais le projet parmi vos priorités ?

    L’importance stratégique de cette initiative et la priorité de mise en œuvre en ce qui concerne le portefeuille des projets informatiques sont très élevées. L’usage de la solution continue à gagner du terrain, au-delà des limites de l’entreprise, par le partage de documents avec nos fournisseurs et nos partenaires stratégiques.

    En peu de mots, comment résumeriez-vous le retour sur investissement ?

    De notre point de vue, les avantages consécutifs à la mise en œuvre couvrent intégralement le coût de l’investissement, particulièrement dans les moyen et long termes. Toutefois, il est important de noter que, malgré un investissement en logiciel somme toute faible, les coûts internes de mise en œuvre se sont effectivement avérés élevés en raison de la mobilisation des utilisateurs. Ceci dit, la mesure du retour sur investissement n’a pas été réalisée de façon officielle, mais il est clair que l’utilisation de Zyncro aura eu un impact positif sur les plans économique, stratégique et opérationnel.

    Et dans votre entreprise ? La mise en œuvre d’un système d’amélioration de la productivité et de la communication interne est-elle prévue ? C’est le moment de voir Zyncro à l’œuvre et de l’essayer gratuitement.

     

     
  • Sonia Ruiz le 25/03/2013 à 10:13 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , , intranet 2.0, intranet social, livre blanc, , réseau social d'entreprise, , , ,   

    [Livre blanc] Clés pour convaincre votre patron de mettre en place un réseau social d’entreprise 

    Temps de lecture estimé : 3 minutes

    Sonia Ruiz animera son propre atelier le 26 Mars à 17h : « Les clés de la communication pour lancer avec succès votre réseau social d’entreprise. »
    Vous apprendrez les moyens utilisés par Sonia pour obtenir une adoption rapide des réseaux sociaux d’entreprise par tous les collaborateurs de votre entreprise. Pour vous inscrire à cet atelier, cliquez ici.

    Vous retrouverez également Sonia lors de la conférence « Déploiement et lancement du RSE : quelle stratégie adopter ? » le 27 mars à 10h30. Pour vous inscrire à la conférence, cliquez ici.

    Vous connaissez déjà les avantages qu’offre la mise en œuvre d’un réseau social dans votre entreprise…
    Mais savez-vous comment convaincre votre patron ?

    Comment convaincre votre patron pour mettre en place un réseau social d’entrepriseC’est votre jour de chance ! Aujourd’hui, nous sommes heureux de présenter le livre blanc issu de la collaboration entre PrideCom et Zyncro avec des arguments essentiels pour convaincre la direction d’intégrer un réseau social d’entreprise.

    Ce document de méthodologie représente le premier d’une série complète de rapports qui sera publiée au cours des mois à venir, que présenteront Zyncro, votre réseau social d’entreprise, et PrideCom, une des agences de communication interne 2.0 pionnières au niveau mondial.

    Vous y trouverez :

    1. Les pistes nécessaires pour affronter la phase de promotion interne du projet, avec un argumentaire reprenant particulièrement les objectifs stratégiques et les avantages qu’un réseau social d’entreprise apporte à l’organisation

    2. Une liste des tâches exhaustive pour ne rien oublier de crucial au moment de vendre le projet

    3. Une recompilation de mythes auxquels vous devrez faire face, ainsi que les contre-arguments pour renforcer l’idée de la nécessité du projet.

    Si vous suivez les étapes indiquées, nous sommes convaincus que votre patron vous demandera enfin : On commence quand ?

    Téléchargez ce guide et devenez l’un des premiers à adopter le meilleur outil de promotion interne d’un projet social : Zyncro et PrideCom Vous songez à mettre en œuvre un réseau social d’entreprise mais… comment faire pour convaincre votre patron ?

    Si, après l’avoir lu, vous sentez que vous avez besoin d’aide pour construire un argumentaire plus adapté à votre organisation, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous vous apportions notre soutien et pour assurer le succès de la vente en interne de votre projet. Envoyez-vous un mail à fans (@) pridecom.es pour que nous nous chargions de votre cas avec le plus grand dévouement.

    Grâce à l’expérience de Zyncro dans la mise en place de réseaux et à l’expertise de PrideCom dans la transformation culturelle, nous publierons conjointement des lignes directrices méthodologiques essentielles pour que la mise en œuvre de votre réseau social d’entreprise soit un succès quoiqu’il arrive.

    Téléchargez le guide et appliquez simplement les idées qu’il reprend. Les résultats ne pourront qu’être au rendez-vous :-)

    « L’attitude sociale engendre des résultats… même au niveau comptable ». C’est là l’optique que nous devons adopter pour présenter à la direction générale l’impact potentiel d’un projet de numérisation des activités de l’entreprise, si nous voulons qu’ils l’adoptent. Si vous avez l’intention de défendre une initiative de transformation numérique, ce livre blanc est fait pour vous. Vous y trouverez des conseils pratiques pour affronter la phase d’argumentation auprès de votre direction, une liste complète des tâches pour ne rien oublier de crucial au moment de vendre le projet et une liste des mythes que l’on rencontre dans les entreprises qui serviront d’épine dorsale à l’argumentaire de promotion interne.

    Ce document vous permettra de passer avec brio la première étape d’adoption d’un projet social… La seconde phase consistera à aider votre patron à adapter ses compétences à la philosophie SuperCo, ce que nous aborderons dans un autre épisode.

    Qu’attendez-vous ? Cliquez ici maintenant pour télécharger le livre blanc : « Vous songez à mettre en œuvre un réseau social d’entreprise mais… comment faire pour convaincre votre patron ? »

    Sonia Ruiz Moreno (@soniaruizmoreno) jouit d’une expérience de plus de 12 ans en communication d’entreprise dans des environnements multinationaux. Elle a fondé PrideCom, la première agence de communication interne 2.0. Elle a obtenu un Master en communication d’entreprise à l’Université de Lille III en France, une Licence en journalisme à l’Université Complutense de Madrid, et est membre du conseil de communication interne de DIRCOM. Elle est en outre conférencière et professeur dans diverses écoles de commerce spécialisées en communication interne 2.0.

     

     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler