Mots-clefs: réseau social d’entreprise Afficher/masquer les discussions | Raccourcis clavier

  • Doroteo Quiroz le 04/03/2013 à 09:27 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , réseau social d'entreprise   

    L’importance des réseaux sociaux d’entreprise dans la gestion des connaissances 

    Temps de lecture estimé : 4 minutes

    Réseaux sociaux d’entrepriseSi, après deux mois de réunions avec les sous-traitants, vous vous rendez compte que le gars du département marketing, celui que vous retrouvez parfois à la machine à café, sait développer l’outil logiciel dont vous avez tant besoin, il est fort probable que vous commenciez à vous demander si les connaissances au sein de votre organisation ne sont pas exploitées ou distribuées comme elles le devraient.

    Il est clair que dans le monde que nous connaissons, compétitif et en mutation constante, il est impossible de survivre sans savoir bien gérer les connaissances de notre organisation. Une partie de cet effort consiste à s’assurer que tous aient un accès rapide à ces connaissances, et c’est là où les réseaux sociaux d’entreprise peuvent vous aider.

    Compte tenu de l’exemple donné dans le premier paragraphe, la bonne gestion des connaissances d’entreprise a considérablement raccourci les temps jusqu’à la phase de « time-to-market » du projet en question, et a certainement amélioré aussi la qualité du résultat final.

    Un aspect de la définition que nous donne Wikipédia sur le « Knowledge Management » (Gestion des connaissances) est celui de la nécessité de diffuser le savoir à travers des points de vue ou des expériences au sein de notre organisation :

    La gestion des connaissances comprend une série de stratégies et de pratiques utilisées dans une organisation pour identifier, créer, représenter, diffuser et permettre l’adoption de points de vue et d’expériences. Ces points de vue et expériences représentent un savoir, qu’il soit exprimé ou conservé par des individus, ou encore intégré au sein de l’organisation à travers des procédés ou des pratiques.

    L’accélération de la découverte et du partage des connaissances dans l’organisation peut se faire par l’inclusion de profils d’utilisateurs « riches ».

    Si tous les utilisateurs de notre réseau social d’entreprise consacrent 10 minutes à remplir des informations de profil comme Me demander au sujet de…, projets antérieurs…, compétences…, la découverte des individus à même de conduire ou d’accélérer l’achèvement d’un projet se simplifierait et s’améliorerait substantiellement.

    Cela s’approche à son tour de la base de toute gestion des connaissances : assurer que les personnes convertissent le savoir implicite ou tacite en connaissances explicites.

    Cet exercice peut être appliqué par la suite à différents cercles d’action des individus. Nous pouvons, par exemple, fournir des informations détaillées sur les projets et des informations générées au niveau du département, ce qui nous permettrait de ne plus voir les départements comme des centres de coûts dès le départ mais de les regarder sous l’angle de centres de résultats.

    Là encore, il convient de noter que les réseaux sociaux d’entreprise, tout comme l’ensemble des outils informatiques, ne sont que des mécanismes ou des moyens qui permettent aux entreprises d’atteindre leurs objectifs. J’entends par là que, avant la mise en œuvre d’un outil de type réseau social d’entreprise pour le partage et la diffusion du savoir, les entreprises doivent tenir compte de la stratégie de gestion des connaissances sur laquelle s’appuiera un tel outil, mais c’est là une toute autre histoire.

    Vous ne connaissez toujours pas tous les avantages qu’offre Zyncro à votre réseau social d’entreprise ? Vous pouvez l’essayer gratuitement et gérer de façon plus productive les connaissances de votre entreprise.

    Doroteo Quiroz est mexicain expatrié à Barcelone depuis près de sept ans. Il est convaincu qu’une mise en œuvre adéquate de la technologie peut aider à changer la façon dont les gens collaborent et travaillent au sein des entreprises. Actuellement, il collabore directement dans la conception et la définition des solutions informatiques chez MRW. Ma philosophie : Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre éternellement. (M. Gandhi).

     
  • Tania Rinnebach le 18/02/2013 à 09:33 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , community manager interne, , réseau social d'entreprise   

    Avantages de la communication interne 2.0 

    Nous souhaitons accueillir aujourd’hui une nouvelle auteure sur le blog de Zyncro : Tania Rinnebach. Elle est diplômée en Sciences de la communication avec une spécialisation en Communication organisationnelle. Elle jouit d’une expérience de plus de six ans dans le domaine de la communication interne au sein d’entreprises multinationales de plus de 9 000 employés. Elle est également coordonnatrice de communication interne et de développement organisationnel pour des enseignes de restaurants haut de gamme, comptant 338 restaurants au Mexique. Bienvenue à Tania !

    Temps de lecture estimé : 3 minutes

    Communication interne 2.0Il est généralement accepté que nous sommes entrés dans l’ère du 2.0. Il est temps que la communication interne en entreprise se mette par conséquent à la page du 2.0 (si ce n’est pas déjà fait).

    La communication interne 2.0 est celle qui, par analogie au Web 2.0, favorise un changement culturel dans l’entreprise, car elle répond à la fonction première de l’intégration des personnes aux objectifs de l’entreprise, ce qui facilite ce que nous appelons la culture d’entreprise 2.0. Quand nous parlons de culture 2.0, nous n’utilisons pas les termes d’employés : il s’agit de collaborateurs. La concurrence entre collègues n’existe pas : l’on parle ici de collaboration. Cela est confirmé par la mise en œuvre de nouveaux canaux de communication internes s’appuyant sur des technologies 2.0 pour offrir une véritable communication horizontale. Il s’agit des technologies qui nous permettent de rester connectés à tout moment et de n’importe où, pour partager et prendre connaissance des informations que la communauté génère, créant ainsi un grand espace du savoir susceptible de solidifier jusqu’à l’environnement collaboratif entre les membres de la société.

    La plateforme de communication 2.0 doit par conséquent intégrer les pratiques du Web social en tant que plateforme d’action à travers laquelle les groupes réalisent les procédures nécessaires pour atteindre des objectifs précis dans les plus brefs délais, pour optimiser les résultats et minimiser la perte d’information.

    Quelques-uns des avantages de l’utilisation d’un réseau social interne :

    1. Le réseau social interne permet de partager des ressources communes de manière plus efficace. Il offre facilité et immédiateté lors du partage de documents, ce qui permet d’accélérer le travail collaboratif et d’éviter le gaspillage de 5 à 15 % du chiffre d’affaires dédié à la seule gestion de documents (dont la recherche d’informations notamment, source : Dataquest et IDC).

    2. Il permet, à travers l’autogestion, d’identifier le personnel interne à fort potentiel de développement.

    3. Il simplifie la recherche de consensus sur des questions complexes, car les partenaires faisant part des points à améliorer sont susceptibles de mettre immédiatement en œuvre leurs propositions pour en tester les effets, ce qui permet de parvenir à un consensus plus rapidement sur les tâches à mettre en place.

    4. Il permet d’appliquer les pratiques recommandées en évitant les travaux en double à travers la connexion permanente et les outils pour la recherche parmi les informations historiques, ce qui accélère et facilite les processus d’amélioration. L’économie moyenne est estimée à deux heures de travail par employé et par semaine.

    5. Il centralise le recueil des informations en temps réel de la production et des ventes, destinées à l’équipe de direction.

    6. Il héberge des communautés par centre d’intérêt offrant ainsi une gestion globale permettant d’unifier les commentaires et les meilleures pratiques.

    Le plus grand défi se trouve dès lors dans la promotion de la participation par les gestionnaires et/ou les dirigeants qui doivent encourager la participation active de tous les employés, en prenant soin de rester motivés envers l’environnement de collaboration et le renforcement des connaissances, dans le but de générer du contenu de grande valeur, d’actualité et offrant un intérêt précieux à la communauté tout entière.

    Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion de tester les nouveaux outils pour développer votre communication 2.0?

     
    • Blooby le 19/02/2013 à 10:07 Permalien | Répondre

      C’est déjà has-been de dire 2.0
      En même temps les communications internes des grandes sociétés en sont loin de l’ère numérique et du participatif !

      • Matthieu Pinauldt le 19/02/2013 à 10:41 Permalien | Répondre

        C’est vrai qu’on peut quasiment dire que le web 1.0 a disparu. Dorénavant les interactions entre les personnes sont quasi omniprésentes et blog, wikis et réseaux sociaux sont consultés par tous.
        Dans le monde de l’entreprise, on n’en est pas encore là… mais les usages changent et, 2.0 ou pas, nous vivons une véritable transformation

  • Billie Lou Sastre le 04/02/2013 à 09:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: mythes, , réseau social d'entreprise, retour sur investissement, roi,   

    5 mythes sur les réseaux sociaux d’entreprise 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    À combien d’entre vous est-il arrivé de présenter à la direction un projet de réseau social d’entreprise, et se lancer dans une lutte sans fin pour la convaincre ? Et bien aujourd’hui, nous vous apportons quelques arguments de réponses qui vous serviront lorsqu’on vous dira « ce projet n’a aucun avenir » ou « Laissez-nous, les réseaux sociaux, c’est une perte de temps ».

    Nous avons déjà mentionné auparavant les études de McKinsey, qui font état que les réseaux sociaux d’entreprise peuvent augmenter la productivité et l’interaction des employés jusqu’à 25 %.

    Les mythes :

    1. Les plates-formes de collaboration sociale ne sont pas sûres.

    Toutes les données hébergées dans Zyncro respectent une politique de sécurité et de disponibilité stricte que le Cloud Computing offre de nos jours. Toutes les données sont disponibles de n’importe où dans le monde, à la seule condition que la demande d’accès soit correctement authentifiée et autorisée.

    2. Les employés passent leur temps sur le réseau social, au détriment de leur productivité.

    Nombre de fois l’argument suivant est avancé : « Les employés passeront leur temps à partager sur des thèmes personnels, et il est difficile que cela se traduise en thèmes plus professionnels. »

    Les entreprises qui mettent en œuvre un réseau social d’entreprise, en suivant un plan de communication établi et en définissant clairement les contenus, parviennent à bénéficier d’une augmentation importante de la collaboration et de connaissances partagées de façon exponentielle. Dans les grandes entreprises, savons-nous combien de personnes réalisent des tâches en double ? Nous disposons parfois d’employés sur plusieurs sites, qui préparent une même présentation. Dès lors, il a été estimé que la mise en place d’un réseau social d’entreprise est à même de faire gagner beaucoup de temps et économiser beaucoup d’argent sur les tâches redondantes. Lorsque la productivité passe d’« e-mails en masse » au travail collaboratif et instantané, l’innovation et l’augmentation de valeur dont bénéficie l’entreprise croît de façon exponentielle.

    3. Les réseaux sociaux d’entreprise ne génèrent aucun retour sur investissement (ROI).

    Un des critères principaux pour l’évaluation de la mise en œuvre d’un réseau social d’entreprise est le retour sur investissement. Nous savons chez Zyncro à quel point le sujet est primordial. C’est pourquoi nous avons préparé une infographie retraçant tous les avantages qu’offre la mise en place d’un réseau social d’entreprise.

    4. L’information produite dans le réseau social est partagée sans contrôle.

    Un réseau social d’entreprise constitue un environnement de travail qui s’adresse aux employés d’une organisation, mais aussi à certains groupes pouvant être partagés avec les clients et les fournisseurs, ou encore à quelques autres groupes d’intérêt. Lors de la création de groupes de travail, il est dès lors impératif de définir des objectifs clairs et bien définis. Travailler dans un environnement sécurisé, où les informations générées s’adressent seulement aux personnes que vous avez préalablement déterminées, s’impose. Un des avantages est qu’il est possible de créer des groupes de travail ouverts ou fermés, en fonction de besoins particuliers.

    5. Nous allons perdre beaucoup de temps en formation du personnel.

    Zyncro est un outil simple à déployer et à utiliser. Pour mettre en place un réseau social d’entreprise, il est cependant nécessaire de désigner des chefs de projet qui dirigent la bonne mise en œuvre et la participation des salariés au sein de l’entreprise. Ces leaders, ou Community Managers internes, doivent être ceux qui décident et répondent aux questions que peuvent avoir les employés.

    Vous disposez désormais de suffisamment d’armes pour défendre votre projet et faire évoluer votre organisation en entreprise 2.0 D’autres mythes vous viennent à l’esprit ?

     

    Avez-vous essayé tous les avantages qu’offre un réseau social d’entreprise ? Nous vous invitons à utiliser Zyncro gratuitement.

     

     
  • Billie Lou Sastre le 30/01/2013 à 09:41 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , leaders internes, réseau social d'entreprise,   

    Les 5 caractéristiques que doit avoir un leader d’opinion dans votre réseau social d’entreprise 

    Temps de lecture estimé : 3 minutes

    Caractéristiques d’un leader internePour que votre réseau social d’entreprise fonctionne parfaitement, vous devez être en mesure de détecter les acteurs susceptibles de le dynamiser, et les encourager à construire et contribuer à diriger le projet. Nous avons abordé à plusieurs reprises l’importance de la participation, la mise en place d’un plan des contenus, sa pleine mise en œuvre. Pour ce faire, il est primordial d’identifier les personnes clés au sein de votre entreprise, des Community Managers internes qui aident à alimenter les esprits, à générer du contenu diffusé de façon virale et de l’engagement interne. Nous partageons aujourd’hui les 5 caractéristiques que ces team players doivent avoir pour que vous puissiez les repérer plus facilement et les inviter à participer au projet :

    1. Empathie. Un leader interne est capable de percevoir les besoins de ses collègues. Il sait écouter et identifier les besoins de l’organisation. La capacité d’empathie est indispensable au comportement social. Une personne faisant preuve d’empathie sait ce qu’un interlocuteur ressent, ce qui peut conduire à une meilleure compréhension et à une prise de décision plus adaptée.
    2. Esprit d’initiative. Qui fait preuve d’initiative tend à générer des projets et des propositions, à favoriser souvent l’esprit d’entreprise. L’individu doté d’une telle qualité tend à anticiper au moment d’agir et/ou de parler face aux autres. Il ne demande pas avant d’agir. Il prend des décisions, propose des idées créatives et fait preuve d’enthousiasme au moment de participer.
    3. Volonté de partager l’information. Nombreux sont ceux et celles qui croient que l’information est synonyme de pouvoir, et que le garder représente un actif précieux. Il s’agit là de la crainte que le réseau social d’entreprise doit briser : un bon leader interne sait l’importance du partage avec tous ses collaborateurs et de la co-création des connaissances, ce qui génère de la valeur tellement nécessaire à la croissance de l’entreprise.
    4. Charisme. Le charisme représente le don d’attirer l’attention et d’être apprécié par ses pairs. La personne charismatique s’intéresse véritablement aux autres. Le charisme est la pierre angulaire de l’excellence.
    5. Innovation. Un bon leader interne est toujours à la recherche de façons inédites et meilleures de faire les choses. Il recherche de nouvelles fonctionnalités pour faire grandir le réseau social interne. Il propose sans cesse des idées d’amélioration et les partage avec tout le monde.

    En bref, un leader interne est quelqu’un qui dirige naturellement les 6 CO : contribution, collaboration, co-création, communication, échange des connaissances, contact. Rappelez-vous que l’une des allégations de votre réseau social d’entreprise est que les employés ont la parole : ils peuvent apporter des commentaires sur les projets sur lesquels ils travaillent, ils peuvent intervenir sur les projets des autres, l’information circule transversalement dans le réseau de toute l’entreprise.

    Avez-vous déjà identifié les leaders de votre organisation ? Pensez-vous à d’autres qualités que nous n’avons pas abordées ? N’hésitez pas à les partager avec nous.

    Si vous n’avez pas encore essayé Zyncro, vous pouvez le faire gratuitement en cliquant ici et convertir votre entreprise en entreprise 2.0.

     
    • Benoit Pain le 30/01/2013 à 17:48 Permalien | Répondre

      En phase avec ces caractéristiques, je rajouterai un point d’attention particulier : très à l’aise à l’écrit. En effet, le rôle de CM interne comprend des points de contact physique et beaucoup de communication à l’écrit. On peut avoir une personne avec un fort charisme à l’oral qui se révélera un piètre leader à l’écrit (et vice versa !)

    • Matthieu Pinauldt le 30/01/2013 à 19:05 Permalien | Répondre

      Merci Benoit pour cet ajout.
      Il est vrai que les codes de communication des réseaux sociaux sont différents de la communication orale, et même si un réseau tel que Zyncro ne limite pas le nombre de caractères dans les messages, il s’agit d’être concis et clair selon la cible du message.

    • Pierre le 14/11/2013 à 11:50 Permalien | Répondre

      Bonjour, pour ma part j’ajouterai en pré-requis, Expertise reconnue et « indiscutable » ce qui permet d’asseoir la légitimité du CM…

  • Agustín Bosso le 25/01/2013 à 10:18 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: gestion sociale, , réseau social d'entreprise, , ,   

    Zyncro 4.0: Plus de gestion sociale des idées, plus de personnalisation, plus de sécurité dans votre Réseau Social d’Entreprise 

    Temps de lecture estimé : 8 minutes

    Bienvenue dans la version 4.0 de Zyncro. Je vous présente le résultat d’un travail sans relâche de toute notre équipe. Cette nouvelle version propose une interface utilisateur remodelée, une option pour le vote dans les messages, l’indication de l’origine de chaque publication, une nouvelle visionneuse de documents, l’inclusion des tâches au moteur de recherche, des nouvelles options pour la personnalisation des sections de votre Zyncro et une meilleure définition de l’accès sécurisé à votre réseau social d’entreprise. Cette version marque un pas en avant dans l’évolution de Zyncro, plus grand que lors de la sortie de la version 3.0.

    Qu’inclut la version 4.0 de Zyncro ?

    1. Améliorations de l’utilisation

    1.1. Nouveau design : Zyncro Zen

    Pour cette nouvelle version, nous avons mis en place un nouveau design offrant une facilité d’utilisation plus poussée et destiné à améliorer l’ergonomie de votre réseau social d’entreprise : Zyncro Zen.

    Zyncro Zen

    Le nouveau design est celui actif par défaut pour les nouvelles organisations qui rejoignent Zyncro.

    Pour les utilisateurs existants, passer à Zyncro Zen reste facultatif. Ces derniers peuvent continuer à utiliser une version améliorée de l’environnement graphique précédent de Zyncro, appelé Zyncro Classic, ou mettre à niveau l’apparence à Zyncro Zen pour leur organisation.

    Cette option se trouve dans Tableau de bord > Identité de l’entreprise.

    Le nouveau design Zen ainsi que l’antérieur, Classic, intègrent des améliorations importantes au niveau de la navigabilité, Dorénavant les onglets sont remplacés par  un menu unifié dans la barre de navigation latérale. Naviguer sur Zyncro devient plus facile, non seulement grâce à la nouvelle interface, mais aussi grâce aux diverses améliorations concernant le rendement, avant tout sur le mur: Le noyau de votre Réseau Social d’Entreprise.

    Le design Zyncro Classic antérieur intègre en outre les améliorations en terme d’usabilité de la nouvelle version

    2. Améliorations apportées à la gestion sociale des informations

    2.1. Vote dans les messages

    Dorénavant, il est possible de voter pour des messages publiés sur les différents murs : celui de l’accueil, celui des groupes et celui des départements/entreprises. Ainsi, Zyncro se convertit en un puissant gestionnaire d’idées, véritable allié de l’innovation ouverte au sein des entreprises.

    Lorsqu’un utilisateur souhaite publier un article pour être voté, il peut alors activer l’option « Autoriser le vote du message ».

    Chaque message est ainsi accompagné des boutons Pour et Contre afin que les autres utilisateurs puissent exprimer leur accord ou leur désaccord sur l’idée partagée dans les messages publiés.

    Le résultat des votes apparaît à droite de la publication, correspondant à la soustraction du nombre de votes positifs et du nombre de votes négatifs, lesquels sont également mentionnés en dessous en plus petit.

    Il est également possible d’activer l’affichage de cette option par défaut sur tous les messages d’un groupe. Dans la page de paramétrage du groupe, le propriétaire peut activer l’option « Activer par défaut le vote dans les nouveaux messages ». De même, il est possible d’activer cette option pour des départements/entreprises.

    Elle constitue un bon système pour la création de groupes spécifiques orientés vers la prise de décisions.

    2.2. Affichage de l’origine d’un message

    Zyncro inclut l’origine des publications dans les murs : Accueil, groupes et départements/entreprises. En d’autres termes, les membres de l’organisation sont désormais en mesure de savoir si un utilisateur publie depuis l’environnement Web, une application mobile, de son poste de travail ou à distance.

    Les messages sont classés en catégories : Mobile, ZyncroApp, Intégration, Principal ou Autre. Cette option permet de générer des informations pour les analyser ultérieurement par le biais de systèmes de Business Intelligence.

    2.3. Recherche dans les tâches

    Les tâches et leur contenu sont désormais indexés et peuvent ainsi être récupérés à l’aide du moteur de recherche général. Pour effectuer une recherche, l’utilisateur dispose d’un nouvel onglet Tâches où apparaît le contenu correspondant trouvé par le moteur de recherche.

    Les résultats de recherche s’affichent par défaut dans l’ordre chronologique. Il est possible d’utiliser le filtre par dates pour différencier les tâches dont la création ou l’échéance ne s’inscrit pas dans la plage de dates indiquée.

    2.4. Intégration avec Crocodoc

    Zyncro offre l’accès au service Crocodoc pour la visualisation en ligne de vos documents. Ce nouveau système de visualisation offre à l’utilisateur un meilleur environnement pour chaque document et une plus grande compatibilité avec le format d’origine.

    Pour afficher les documents, l’administrateur doit tout d’abord activer le ZyncroApp à l’aide des menus Tableau de bord > ZyncroApps. Une fois activée, l’option « Consulter en ligne sur Crocodoc » apparaît dans le menu d’options pour les fichiers. Les formats de fichiers pris en charge sont les suivants : pdf, doc, xls, ppt, docx, xlsx et pptx. Crocodoc n’est proposé que pour les plans Business.

    3. Améliorations du système d’administration

    3.1. Configuration du menu principal

    La nouvelle version de Zyncro améliore aussi l’administration et la personnalisation de votre réseau social d’entreprise.

    L’administrateur peut ainsi modifier le menu principal, ajouter de nouveaux éléments, les réorganiser ou les masquer.

    Les éléments créés constituent des liens de deux types :

    • Externes : lien vers un blog, un outil de CRM, etc. Ces liens s’ouvrent dans un nouvel onglet.
    • Internes : liens vers des pages web qui s’ouvrent dans l’interface même de Zyncro.

    3.2. Configuration des éléments de l’accueil

    Pour les environnements privés ou sur site, il est également possible de configurer les éléments qui s’affichent par défaut sur le mur lorsque :

    • l’administrateur se joint à l’organisation pour la première fois ;
    • chaque fois qu’un nouvel utilisateur se joint à l’organisation.

    Vous pouvez créer un groupe pour la bienvenue dans l’organisation, dans lequel s’ajoutent par défaut les nouveaux utilisateurs. Il vous est également possible de définir les types de fichiers pouvant être chargés et les messages pouvant être laissés.

    Les actions définies actuellement par défaut peuvent ainsi être modifiées :

    • bienvenue du PDG à l’administrateur ;
    • bienvenue de l’administrateur aux membres de l’organisation ;
    • Message de bienvenue de l’administrateur aux utilisateurs
    • Messages pour initier une activité au sein du mur personnel des utilisateurs

    3.3. Suppression des messages par les administrateurs

    À partir de cette version, les administrateurs peuvent supprimer des messages dans n’importe quel groupe ou département/entreprise qu’ils peuvent lire ou auxquels ils peuvent accéder, même s’ils ne possèdent pas les droits nécessaires (au sein du groupe ou du département/entreprise).

    3.4. Liste blanche d’adresses IP

    Les administrateurs d’une organisation peuvent définir les IP à partir desquelles les utilisateurs sont habilités à se connecter à Zyncro.

    Cette fonctionnalité convertit Zyncro en un réseau social d’entreprise accessible uniquement à partir des points que l’administrateur et l’entreprise définissent.

    3.5. Ajout d’utilisateurs à des groupes sans invitation

    Il est désormais possible d’ajouter des utilisateurs à un groupe sans passer par le processus d’invitation. Cette option s’active à travers une simple case à cocher intitulée « Ajouter au groupe sans invitation » qui s’affiche en dessous des types d’autorisations d’accès qu’il est possible d’affecter à chaque nouveau participant.

    Cette fonctionnalité est disponible pour les administrateurs de l’organisation, et s’affiche après avoir sélectionné l’utilisateur que vous souhaitez ajouter au groupe.

    Remarque : il n’est possible de n’ajouter que des contacts internes avec cette option active.

    Qu’attendez-vous pour essayer les nouvelles fonctionnalités de Zyncro ? Ne perdez pas une seconde. Et comme toujours, en cas de doute, nous sommes à votre disposition par e-mail à l’adresse de messagerie support (@) zyncro.com.

    Commencez à bénéficier dès aujourd’hui d’une meilleure gestion sociale des idées, d’un plus grand nombre d’options de personnalisation et d’une meilleure sécurité de votre réseau social d’entreprise !

    En bref, profitez de votre réseau social d’entreprise grâce aux nouveautés qu’offre Zyncro 4.0 !

     

     
  • Patricia Fernández Carrelo le 24/01/2013 à 10:53 Permalien
    Mots-clefs: , , réseau social d'entreprise,   

    « Zyncro vous aide dans les working process de votre entreprise en gérant et en structurant l’information » 

    Temps de lecture estimé : 9 minutes

    Après vous avoir présenté l’interview de José Luís Alcoba, gestionnaire du projet de mise en œuvre de Zyncro au sein du Fiesta Hotel Group, notre série d’entretiens avec des entreprises qui ont mis en place avec succès un système de réseau social d’entreprise se poursuit.

    Aujourd’hui, nous vous présentons l’interview que nous avons réalisée de Josep Miquel Piqué, conseiller délégué de 22@Barcelona, du district Innovation de la ville de Barcelone, en Espagne. Josep nous fait part de son expérience de Zyncro au sein de son organisation et de son opinion sur la nécessité d’utiliser des outils qui permettent de gérer plus efficacement le flux d’une information vivante, afin d’accroître la productivité des entreprises.

    Barcelone compte plusieurs des meilleures écoles de gestion au monde et jouit d’une longue tradition d’innovation. Quel bond en avant croyez-vous nécessaire pour améliorer la compétitivité des entreprises ?

    Une de mes principales missions est de promouvoir l’innovation au sein du Districto 22@. Nous pouvons dire que Barcelone a déjà créé une « écologie » de l’innovation. Elle est déjà opérante et fonctionne parfaitement. Elle inclut des instituts de recherche, des centres technologiques, des nouveaux entrepreneurs, des institutions de référence, des investisseurs, etc. Dans le domaine de la gestion de l’information, interne en particulier, je dirais que l’essentiel est la productivité. Nous pouvons parfois être très efficients mais sommes rarement efficaces. Nous pouvons très bien utiliser les ressources, mais nous tardons à gérer. Il s’agit de la critique que je fais des systèmes d’intranets traditionnels, qui ne sont pas flexibles.

    Pour parvenir à une gestion plus efficace, quels outils vous semblent nécessaires ?

    Pour être efficace, il est impératif d’accéder facilement aux informations, les gérer et les livrer rapidement. C’est ça la productivité. En fin de compte, technologie, talents et financement sont les bases de la productivité. Les systèmes d’information doivent permettre d’opérer de façon rapide et efficace (avec toutes les garanties de sécurité et de confidentialité qui s’imposent) en commençant tout d’abord par la collecte d’informations, par le processus et le partage des tâches ensuite, puis par la diffusion des informations aux tiers en fin de parcours. Les plates-formes comme Zyncro aident à structurer et à gérer ces informations, pas tant comme référentiel et espace de consignation, que comme Working Process (processus de travail), documents de travail vivants. Il s’agit là d’un aspect vital.

    Comment est née la nécessité d’utiliser un réseau social d’entreprise comme Zyncro, dans Districto 22@ ?

    La motivation initiale était la nécessité d’un projet interdisciplinaire, interdépartement à la mairie de Barcelone, mais en même temps interorganisation. Il s’agit d’un projet international, le Global Clean Energy Forum (Forum mondial de l’énergie propre) qui s’est tenu en octobre 2011 à Barcelone. L’événement a été mené par l’International Herald Tribune, mais a été organisé en collaboration avec la ville de Barcelone. Le maire et différents responsables de la mairie devaient y prendre part et nous devions coordonner toute l’action.

    Comment en êtes-vous venus à la conclusion que l’outil qui répondait le mieux à ces besoins était un réseau social d’entreprise tel que Zyncro ?

    D’une part, nous avions besoin de partager des documents dans différents formats (présentations, feuilles de calcul, texte, etc.) sous une forme ouverte. L’équipe a été structurée d’après chaque projet, intégrant des personnes issues de différents départements au sein de la mairie et même de plusieurs organisations, telles que des fournisseurs externes. Par conséquent, nous devions pouvoir partager facilement des informations avec des personnes de l’extérieur.

    Les systèmes d’information dont nous disposions jusqu’alors étaient trop rigides. Ils ne nous permettaient pas de le faire facilement, mais seulement avec les acteurs du même département. Lorsque vous travaillez sur chaque projet, vous avez besoin d’un instrument beaucoup plus souple. En outre, il était nécessaire de partager à tout moment ces informations avec des personnes qui n’intégraient pas le projet en tant que tel, mais qui devaient être néanmoins informées de l’avancée des tâches. Zyncro nous a permis de créer facilement un Zlink pour leur accès à la documentation du projet, de manière très simple.

    D’autre part, il était nécessaire de communiquer et d’être productif de n’importe où, en voyage, en réunion, etc. Il était dès lors évident que la plate-forme devait être hébergée dans le nuage. Avec un outil tel que Zyncro, cela nous aura permis de résoudre en même temps la nécessité de partager des informations dont l’accès aux utilisateurs externes se faisait de manière contrôlée, de n’importe où. Cela se résout uniquement à travers un outil dans le nuage.

    Quelle a été la portée de Zyncro dans l’élaboration du projet ?

    L’outil a été exploité dans toutes les étapes du projet : dans les phases de définition, de travail, de préparation et d’organisation, puis dans la phase de livraison et de consignation. Dès le départ, Zyncro a été défini comme un outil de communication de base par le chef du projet, au moment de définir toute la méthodologie. Il a dès lors été adopté par le reste de l’équipe. Le responsable en tête du projet doit avoir la conviction que ce genre d’outils représente un instrument qui permet d’être extrêmement productif et efficace.

    Après cette expérience, pouvez-vous résumer l’impact qu’a eu Zyncro sur le résultat de ce projet ?

    Nous pouvons dire que le Global Clean Energy Forum de l’International Herald Tribune aura pris vie à Barcelone grâce à Zyncro. Ce dernier s’est avéré un outil efficace pour le travail collaboratif, pour relever le défi d’un projet complexe avec une date et une heure bien définies.

    Comment a évolué l’utilisation de Zyncro dans votre organisation après cette première expérience ?

    Ce projet fût à l’origine un projet pilote. Aujourd’hui nous travaillons avec Zyncro de façon habituelle sur d’autres projets. Le bénéfice principal que nous avons noté est la capacité de travailler en groupe de manières efficace et ouverte, nous pouvons accéder à l’information depuis le monde entier. Même depuis les appareils mobiles.

    Pour la majorité des entreprises quel est d’après vous le principal bénéfice de Zyncro en rapport avec la productivité?

    Dans un cas comme le nôtre, le bénéfice est double. Comme je disais précédemment, il existe déjà d’autres outils de communication interne relativement ouverts. Ils sont cependant complexes concernant la gestion de l’authentification. Il est souvent nécessaire d’incorporer des nouveaux utilisateurs à l’organisation ainsi que des utilisateurs externes. Nous pouvons ainsi leur donner accès à des informations ponctuelles et concrètes, sans qu’ils aient été intégrés au système d’origine. Tout cela avec simplicité et sécurité.

    L’autre aspect qui a attiré mon attention sur Zyncro est la possibilité de télécharger toute la documentation à jour. C’est un peu comme faire une photo instantanée de toute la documentation de l’entreprise.

     

    Pour comprendre les bénéfices que Zyncro peut apporter à votre entreprise, n’hésitez pas à démarrer votre Réseau Social d’Entreprise gratuitement en cliquant ici

     

     
  • Jose Luis del Campo Villares le 17/01/2013 à 09:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: , compétences, intelligence émotionnelle, réseau social d'entreprise   

    L’intelligence émotionnelle dans l’environnement professionnel 

    Temps de lecture estimé : 5 minutes

    Pour beaucoup, l’intelligence émotionnelle reste un concept vague, que l’on entend parfois, mais qu’il serait bien difficile de définir en termes précis. Je suis tombé sur la définition d’intelligence émotionnelle formulée par Daniel Goleman que je trouve particulièrement adaptée : il l’identifie comme la capacité à reconnaître nos propres émotions et celles d’autrui, et à savoir s’automotiver pour contrôler ses émotions et celles de ceux qui nous entourent.

    Pensez-vous qu’une gestion adaptée de l’intelligence émotionnelle au sein d’une organisation contribuerait à son bon fonctionnement ?

    Force est de constater que les leaders qui se démarquent dans les organisations ne sont pas forcément ceux qui possèdent un QI (quotient intellectuel) supérieur, qui sont les plus formés ou qui sont diplômés de plusieurs MBA. La caractéristique qui leur est commune est leur QE (quotient émotionnel) supérieur à la moyenne, qui leur permet de bien mieux gérer le temps et appréhender sous une perspective différente les problèmes de leur quotidien ou de celui de leur équipe.

    Ce contrôle émotionnel provenant d’une intelligence émotionnelle adaptée se fonde sur deux piliers :

    • Compétences personnelles : l’intelligence émotionnelle interne (gestion interne).
    • Compétences sociales : l’intelligence émotionnelle interpersonnelle (membres de l’équipe)

    Vous êtes chef dans votre organisation et souhaitez appliquer l’intelligence émotionnelle dans les relations avec votre équipe ?

    Vous devez dès lors tenir compte des aspects suivants :

    • Compétences personnelles : conscience de soi (conscience émotionnelle, auto-évaluation précise, confiance en soi) et autorégulation (autocontrôle émotionnel, transparence, adaptabilité, orientation à la réalisation des objectifs, initiative et optimiste).
    • Compétences sociales : connaissances sociales (empathie, conscience des objectifs de l’organisation et prédisposition au service) et compétences sociales (leadership par inspiration, influence, capacité à conduire le changement, travail d’équipe et résolution des conflits).

    Quelques unes de ces capacités peuvent être apprises à l’aide d’une bonne formation. D’autres peuvent être acquises et s’améliorer par le biais d’outils collaboratifs sociaux, tels que Zyncro. Mais certaines compétences restent innées chez certaines personnes, font partie même de leur ADN. La connaissance de soi est ce que vous devez posséder et renforcer pour gérer l’intelligence émotionnelle dans votre vie quotidienne.

    Mais comme j’aime faire référence aux nouveaux médias sociaux et à ses outils, concentrons-nous sur les compétences sociales que nous devons posséder. Nous devons être conscients des émotions, des besoins et des préoccupations des membres de notre organisation ainsi que d’avoir la capacité à obtenir les bonnes réponses destinées à nous aider à diriger le groupe de personnes dont nous nous occupons.

    Et c’est là où je pense que les outils sociaux ont joué un rôle important dans l’amélioration de l’intelligence émotionnelle dans les organisations, car ils sont basées justement sur cela : l’aspect social, l’interaction, l’identification de ce que l’environnement humain nous dit. Les lieux de travail interconnectés à travers des réseaux sociaux internes ou externes, les espaces sur le « nuage » où des informations et des connaissances sont partagées, les murs de discussion où les doutes des collègues sont résolus. Ne sont-ils pas des outils 2.0 appliqués au développement de l’intelligence émotionnelle ? Ce concept, nous l’utilisons tous les jours mais peu en sont conscients.

    Jose Luis del Campo Villares est animateur, formateur et coach. Il se passionne pour les gens et leur vie en entreprise. Pour cette raison, il offre ses services en tant que consultant en médias sociaux et est PDG de Socialmedia Network. Outre plusieurs collaborations, il publie des articles sur son blog en espagnol, que Zyncro recommande vivement.

     

     
  • Jaume Jane le 15/01/2013 à 09:00 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: chat, conversation, réseau social d'entreprise, ,   

    Si c’est urgent… envoyez votre message par chat ! La nouvelle version 2.0 du chat de Zyncro est enfin là ! 

    Temps de lecture estimé : 4 minutes

    L’année 2013 a démarré très fort pour Zyncro : nous avons préparé de nombreuses nouveautés pour tous nos utilisateurs. Plus précisément, nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui la version 2.0 de la ZyncroApp Chat Zyncro, une application entièrement rénovée et intégrée à l’interface de Zyncro, qui présente plusieurs améliorations liées à la gestion des notifications, des contacts et de l’historique des messages, entre autres nouveautés.

    À quoi sert donc le chat au sein d’un réseau social d’entreprise ?

    Dans le domaine de la communication au sein de l’entreprise, les messages peuvent être regroupés selon le type de contenu qu’ils transmettent :

    1. Messages importants : ceux-ci sont produits dans un groupe de membres de l’organisation. Ils doivent être conservés comme éléments de connaissance interne à l’entreprise. Ils peuvent en outre faire l’objet de commentaires et présentent un intérêt d’ordre général.
    2. Messages ponctuels : ces messages requièrent une réponse immédiate et s’échangent normalement entre deux personnes pour des besoin de consultation, pour des questions rapides, des commentaires, etc.

    Pour échanger les messages du premier type, le système de microblogging ou le mur de l’entreprise, alternative aux e-mails dont nous sommes aujourd’hui bombardés, s’avère la solution la plus adaptée.

    Pour les messages ponctuels d’autre part, une technologie de chat ou de messagerie instantanée intégrée au réseau social de l’entreprise est la meilleure solution.

    On peut dès lors résumer : si c’est urgent, dites-le par chat

    Qu’offre la version 2.0 du chat de Zyncro ?

    Pour commencer à chatter, l’administrateur doit activer la ZyncroApp « Chat » depuis le Tableau de bord > ZyncroApps. Chaque utilisateur doit l’activer ensuite dans son Profil > ZyncroApps. Celle-ci est proposée gratuitement à tous les comptes du plan Business.

    Les améliorations principales du chat de Zyncro sont les suivantes :

    • Améliorations apportées aux notifications : nouveau design intégrant le son, ces perfectionnements simplifient le système de notification des nouveaux messages que vous recevez de vos collègues.
    • Améliorations de la gestion des contacts : le chat prévoie désormais un moteur de recherche pour retrouver facilement l’interlocuteur avec lequel vous devez entrer en contact et pour savoir s’il est connecté ou disponible. Au besoin, vous pouvez bloquer des personnes du chat.
    • Améliorations de la gestion des informations : l’historique des messages vous permet de sauvegarder automatiquement les messages envoyés par chat, pour récupérer le cas échéant les fils de discussion.
    • Améliorations apportées au mode de visualisation : l’ouverture du chat dans une nouvelle fenêtre permet un affichage plus étendu et pratique des messages.

    Vous avez un message urgent à communiquer ? On vient de vous rappeler une tâche à accomplir et vous devez en informer un collègue ? La nouvelle version 2.0 du chat de Zyncro est enfin disponible pour votre version Business. Activez-la dès maintenant pour commencer à chatter ou converser.

    Pour plus d’informations sur Zyncro Business, cliquez ici

     

     
  • Patricia Fernández Carrelo le 30/11/2012 à 10:06 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: présentation, réseau social d'entreprise, sage, , Zyncro China   

    C’est officiel : Zyncro China est enfin une réalité 

    Temps de lecture estimé : 3 minutes

    Zyncro poursuit son développement à l’international : aujourd’hui, la Chine vient officiellement s’ajouter à la longue liste de pays dans lesquels nous sommes présents. L’écosystème commercial de Zyncro est arrivé en Europe centrale il y a quelques mois, ouvrant la voie par le Benelux et l’Allemagne. Ce fût une étape importante pour entrer sur le marché germanophone qui comprend la Suisse et l’Autriche. En parallèle, nous grandissons à pas de géant au Mexique, comme passerelle vers l’Amérique latine. Notre philosophie repose sur une expansion internationale par le biais de partenaires locaux qui connaissent et dominent le marché, et qui servent de point de référence pour assurer une croissance exponentielle. Nous sommes désormais présents dans 14 pays dont l’Espagne, la France, les pays germanophones, la Belgique, la Hollande, le Luxembourg, le Mexique, le Japon, l’Argentine, les États-Unis, le Brésil… Et depuis aujourd’hui donc, la Chine !

    Pour cette ouverture particulière, les fondateurs de Zyncro, Lluís Font et Dídac Lee se sont rendus à Shanghai où s’est déroulée aujourd’hui la présentation officielle de Zyncro China. Cette présentation publique a compté avec la présence de dirigeants de grandes entreprises de journalisme d’origine chinoise. Dans le cadre de cette présentation se sont également tenues diverses réunions privées dans la plus pure tradition culturelle du pays oriental.

    La présentation a également été l’occasion de mentionner le partenariat entre Zyncro et Sage :

    L’ouverture des bureaux au pays du Soleil Levant a supposé pour Zyncro une adaptation tant technologique que culturelle, mais aussi un développement de produits adaptés. Sur le plan technique, nous comptons actuellement sur une plateforme spécifique en Chine, ainsi que la solution traduite en chinois. Au niveau culturel et des activités, nous avons dû nous adapter aux canaux et aux méthodes de communication chinois, à travers des profils dans leurs principaux réseaux sociaux, dont nous vous faisons part ici :

    Notre chaîne sur Youku (vidéos) : u.youku.com/zyncro

    Notre chaîne sur Tudou : tudou.com/zyncro

    Notre chaîne sur Weibo (le « Twitter » chinois) : weibo.com/zyncrochina

    Notre Blog Zyncro en Chine : blog.zyncro-china.com

    Zyncro China est à présent une réalité, 欢迎 !!

     

     
  • Patricia Fernández Carrelo le 09/11/2012 à 09:20 Permalien | Répondre
    Mots-clefs: idées zyncro, réseau social d'entreprise, , , usages de zyncro   

    Le cas pratique du vendredi : gestion d’une équipe de traducteurs avec Zyncro 

    Temps de lecture estimé : 6 minutes

    90 % des entreprises présentent des besoins d’adaptation de leurs documents dans plus d’une langue. C’est le cas en particulier de celles qui opèrent sur des territoires multilingues, des sociétés internationales ou de celles qui ont engagé un processus d’internationalisation. Parfois, les flux de traduction sont gérés en interne, mais lorsqu’il s’agit de contenu qui doit être traité publiquement et/ou présenté aux clients, il s’avère nécessaire de recourir à des spécialistes et de sous-traiter le service.

    Les entreprises de traduction qui gèrent ce type de service sont nombreuses, mais une solution plus économique qui permet à la compagnie de bénéficier d’un meilleur contrôle des processus de traduction réside dans la collaboration avec des traducteurs indépendants qui traduisent dans leur langue maternelle.

    Zyncro a opté pour une solution Zyncro propre de gestion des traductions, en organisant une équipe de traducteurs freelance professionnels pour toutes les langues dans lesquelles nous devons traduire nos documents, nos différents articles de blog (en anglais, en français, en portugais brésilien, en allemand, etc.), les informations publiées sur nos sites Web et notre propre produit.

    Étudions plus en détail notre cas pratique de la gestion d’une équipe de traducteurs avec Zyncro.

    Gestion des traductions et des traducteurs avec Zyncro

    Notre première étape a consisté à chercher des traducteurs indépendants experts dans notre domaine :

    • les réseaux sociaux,
    • les milieux professionnels et le B2B (business-to-business),
    • la localisation de site Web et de logiciels professionnels.

    Pour cette recherche, il existe différentes plateformes et associations où les traducteurs présentent leur profil et où il est possible de publier des offres. La plus connue, et probablement avec la trajectoire la plus notoire, est Proz. Vous pouvez également compter sur la recommandation d’un traducteur professionnel de confiance pour vous indiquer où chercher ou qui connait déjà quelqu’un répondant aux besoins du projet. Les traducteurs sont un véritable réseau social de contacts professionnels :-)

    Un aspect important qui témoigne du professionnalisme d’un bon traducteur est qu’il doit disposer d’un système qui gère les répétitions et les références, dit de « traduction assistée » (permettant de réutiliser, telles quelles ou partiellement, les traductions antérieures), et doit faire preuve d’une bonne capacité à générer ses propres glossaires terminologiques dans le but d’assurer une certaine cohésion et la cohérence entre toutes ses traductions.

    Une fois l’équipe de traducteurs sélectionnée, l’étape suivante consiste à former et adapter à la tâche de traduction.

    Les responsables de la traduction des documents d’une société doivent se familiariser avec le produit ou service de l’entreprise, les objectifs à atteindre à travers chaque traduction et le style de l’entreprise, afin de la retranscrire dans chaque langue. Pour cette raison mais aussi pour le type d’entreprise sociale que Zyncro s’avère être, nous aimons que chaque personne qui se joint à Zyncro se sente dès le premier jour comme faisant partie intégrante de l’organisation. L’étape suivante a donc consisté à leur demander de s’inscrire gratuitement à Zyncro, puis nous les avons invités à intégrer les différents groupes de travail (par département ou groupe de traduction : marketing, produits).

    Une fois toute l’équipe mise sur pied, il nous a été facile de définir le fonctionnement du groupe. Dans notre cas, l’explication et la communication avec les traducteurs se sont faites par le biais du processus suivant :

    • Les groupes dans l’environnement Zyncro sont dès lors le seul canal de communication.
    • Nous créons un dossier pour chaque nouvelle demande, où sont hébergés le ou les documents originaux et où chaque traducteur télécharge le fichier de sa traduction dont le nom reprend celui d’origine et du suffixe de sa langue (_ES, _EN, _DE, _FR, _IT, _CH, _JP, etc.).
    • Les demandes se présentent sous forme d’un simple message sur le mur, précisant les langues dans lesquelles le document original doit être traduit.

    Le processus a atteint sa vitesse de croisière et les avantages s’avèrent nombreux :

    • Tous les membres de l’équipe travaillent en collaboration.
    • Lors de la résolution d’un doute, celui-ci est également résolu pour tous les traducteurs en un seul message.
    • Nous avons supprimé l’e-mail du processus de traduction.
    • Toutes les traductions sont stockées dans un référentiel unique.
    • Les traductions dans d’autres langues sont mises à disposition de l’équipe afin de les utiliser pour référence.
    • En cas de besoin de traducteurs pour de nouvelles langues ou si celles existantes ont besoin de renforts, le processus d’incorporation est rapide et simple.
    • Nous disposons d’une équipe d’experts bénéficiant de bons réseaux de contacts permettant d’étendre facilement l’équipe.

    Nous voudrions profiter de ce cas pratique de Zyncro pour remercier toute notre équipe de traduction, composée d’excellents professionnels du monde numérique, et de recommander leurs services à tous nos lecteurs :-)

    Sans oublier bien sûr nos partenaires japonais et chinois :-)

    Et vous ? Devez-vous poursuivre des discussions sans fin par courriel avec vos traducteurs ? Avez-vous déjà perdu « mystérieusement » un document traduit dans un flot de courriels ? C’est parce que vous n’utilisez pas Zyncro. Il n’y a qu’à l’essayer !

     

     
c
Écrire un nouvel article
j
Prochain article/commentaire
k
Article/commentaire précédent
r
répondre
e
modifier
o
Afficher/masquer les commentaires
t
haut de page
l
se connecter
h
Afficher/masquer l'aide
maj + esc
Annuler